Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le 27ème sommet Afrique-France dominé par les questions de sécurité et de démocratie

Le 27ème sommet Afrique-France dominé par les questions de sécurité et de démocratie

Mali

Sécurité et démocratie au centre des débats du 27 ème sommet Afrique-France ouvert ce vendredi à Bamako au Mali. Un sommet de deux jours sous très haute sécurité auquel prennent part plus de 30 chefs d‘État et de gouvernement africains.

Pour le président français, les engagements pris en 2013 pour la paix et la sécurité en Afrique ont été tenus, malgré l’immensité des besoins sécuritaires notamment au Mali qui continue de subir des attaques terroristes. Un point central sera fait en ce sens sur les opérations françaises au Mali et en Centrafrique et la situation sécuritaire dans ces deux pays. Plusieurs objectifs dont la formation de 20.000 militaires en Afrique ont été atteints, a ajouté le dirigeant français.

‘’C’est à la fois l’occasion d‘évoquer toutes les menaces, et elles existent, les menaces qui sont communes, la menace terroriste, la menace sécuritaire mais aussi de parler avenir, de parler espoir en particulier, de parler de tous les projets de développement qui sont en cours dans tous les pays d’Afrique“, a déclaré Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères présent à cette rencontre.

Autre sujet à l’ordre du jour – de ce sommet des 13 et 14 janvier – , les élections en Afrique, avec les cas de la Gambie (dont le président Jammeh n’a pas été convié) et la RDC (où le président Joseph Kabila est retenu par la formation d’un nouveau gouvernement) qui connaissent des troubles. Des dossiers qui rappellent “la nécessité de faire encore mieux respecter les Constitutions et d’avoir des élections plus transparentes’‘.

Le sommet entend également s’appesantir sur la question des migrants africains en Europe, et les tensions qui en découlent. Jean-Marc Ayrault a évoqué à ce sujet, les négociations en cours avec l’Union européenne et de nombreux pays africains à forte émigration.

Les questions de migrations sont aussi liées à la pauvreté, aux difficultés économiques. Elles sont aussi liées dans un certain nombre de pays à la menace terroriste, aux défis sécuritaires, tout se tient. Il faut donner les moyens à l’Afrique de se développer.

Ce sommet Afrique-France est en outre l’occasion pour le président français de faire ses adieux au continent africain. François Hollande n’a pas prévu d’y revenir avant la fin de son mandat, en mai 2017.

Voir plus