Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cameroun : deux civils tués par un kamikaze

Cameroun : deux civils tués par un kamikaze

Cameroun

Un kamikaze s’est fait exploser tuant deux civils dimanche, jour de Noël, dans la ville de Mora, dans l’Extrême-nord du Cameroun, une zone d’activité du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, a appris l’AFP auprès d’un responsable militaire.

Ce même responsable a ajouté que l’armée camerounaise prêtait main forte à l’armée nigériane pour porter “un coup fatal” à Boko Haram. La veille, le président nigérian avait annoncé “l‘écrasement final” de Boko Haram dans leur “dernière enclave” de leur bastion de la forêt de la Sambisa.

“A 8 heures, du matin, un homme s’est fait exploser à l’entrée de Mora”, a expliqué le responsable militaire camerounais impliqué dans la lutte contre Boko Haram.

“Deux civils ont été tués” en même temps que le kamikaze, a-t-il ajouté.

De même source, cinq personnes ont été blessées dans l’explosion.

Le gouverneur de la région, Midjiyawa Bakari, a confirmé ses informations lors d’une conférence de presse à Maroua, le chef-lieu de la région, selon un correspondant de l’AFPTV.

Le responsable militaire a ajouté que l’armée camerounaise menait actuellement une opération d’envergure dans la localité nigériane de Ngoshe, un des fiefs de Boko Haram, alors que l’armée nigériane se trouve dans la zone de Sambisa. L’armée camerounaise était déjà intervenue en février dans cette zone frontalière.

“L’objectif de cette opération, couplée à celle de l’armée nigériane, est de donner un coup fatal à Boko Haram”, a expliqué le responsable.

Ses déclarations interviennent 24 heures après le communiqué du président Muhammadu Buhari annonçant le succès d’une offensive d’envergure contre Boko Haram.

“Je suis ravi et très fier des braves soldats de l’armée nigériane, après avoir appris la nouvelle tant attendue et gratifiante de l‘écrasement final des terroristes de Boko Haram dans leur dernière enclave dans la forêt de Sambisa”, a affirmé M. Buhari dans un communiqué.

L’armée mène depuis plusieurs mois des opérations dans cette vaste forêt du nord-est du Nigeria où des combattants du groupe ont trouvé refuge après des revers militaires.

AFP

Voir plus