Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

L'ex entraîneur de l'équpe nationale du Togo réagit à sa suspension

L'ex entraîneur de l'équpe nationale du Togo réagit à sa suspension

Togo

L’ancien entraîneur de l‘équipe nationale du Togo, Bana Tchanile, a accusé la FIFA d’injustice jeudi après avoir été frappé d’une interdiction à vie imposée par l’organe dirigeant du football pour corruption présumée et truquage de matchs.

Il est l’un des deux responsables frappés d’une interdiction de toute activité relative au football pour des violations liées à des malversations autour de l’organisation de matchs amicaux internationaux en 2010.

Selon, Bana Tchanile, ancien entraîneur de l‘équipe nationale du togo,“je ne suis pas impliqué dans le système de corruption de ces matchs, ni dans le trucage de ces matchs puisque moi-même en personne je n‘étais pas en Afrique du sud. Pour corrompre ou truquer un match, quel qu’il soit, si on parle de corruption, c’est peut être que j’ai abordé une des deux équipes qui devaient s’affronter ou rencontré certains joueurs avec qui j’avais des accointances. Je ne me suis jamais déplacé vers l’Afrique du Sud. Je ne connais même pas le président de la Fédération sud-africaine de football.”

Les enquêtes de la FIFA se sont concentrées sur les matches amicaux que l’Afrique du Sud a disputés contre la Thaïlande, la Bulgarie, la Colombie et le Guatemala en mai 2010, avant la Coupe du monde organisée par le pays.

“L’instruction dont on parle, je n’ai jamais été introduit devant une commission d’instruction de la FIFA. Ils ont fait des investigations, ils ont pris des décisions, ils ont fait des proposition de sanction. Je l’ai appris sur Internet et sur les médias. Je n’ai jamais eu de notification par rapport à cette proposition de sanction,” Bana Tchanile, ancien entraineur de l‘équipe nationale du togo.

La chambre de jugement de la Commission d’Ethique indépendante de la FIFA a ouvert des poursuites contre Tchanile et l’ancien responsable de la Fédération de football du Zimbabwe, Jonathan Musavengana. Ils ont été tous les deux frappés d’une interdiction à vie.

Voir plus