Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Nigeria : les marchés de nuit de Maiduguri, dans le nord-est reprennent du service

Nigeria : les marchés de nuit de Maiduguri, dans le nord-est reprennent du service

Nigéria

Les activités économiques reprennent progressivement à Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria.

Signe majeur de cette reprise, la réouverture des marchés de nuit de la capitale de l‘État de Borno, restés fermés pendant trois ans en raison de l’insécurité provoquée par l’insurrection de Boko Haram.

C’est avec un grand soulagement que les habitants de Maiduguri redécouvrent ces espaces nocturnes, véritables lieux d‘échange et sources d’emplois et d’approvisionnements.

Nous sommes rentrés à la maison pour continuer notre commerce que nous avions laissé derrière

“Il y a eu beaucoup de crises et d’attaques de Boko Haram ces deux dernières années, personne ne pouvait venir ici à cette heure. Même à 5 heures personne ne pouvait venir. Mais, maintenant, grâce à Dieu la paix est revenue”, a dit Abdul Rahman Abdul Jabar, un vendeur.

Boko Haram avait pris le contrôle d’une grande partie de l‘État de Borno au début de l’année 2015. Depuis, le groupe islamiste a perdu ses positions suites aux offensives des troupes nigériennes et régionales qui sont maintenant sur le point de le vaincre.

À la faveur de cette avancée des troupes gouvernementales, des milliers de familles sont retournées chez elles pour reconstruire leur vie.

“Nous sommes rentrés à la maison pour continuer notre commerce que nous avions laissé derrière. Nous sommes des conducteurs de motocyclettes et de taxi. Nous sommes rentrés à la maison maintenant que la paix et la sécurité sont restaurées pour continuer l’affaire”, a expliqué Ahmed Dangaskiye, un entrepreneur.

Désormais confiné dans les confins de la forêt de Sambisa, Boko Haram mène maintenant des attaques ciblées en utilisant des femmes ou des jeunes filles Kamikazes.

Environ 15 000 personnes ont été tuées depuis le début de l’insurrection et plus deux millions d’autres déplacés.

Voir plus