Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : l'église catholique adresse un ultimatum à la classe politique

RDC : l'église catholique adresse un ultimatum à la classe politique

République démocratique du Congo

L‘église catholique a sommé les acteurs politiques en RDC de trouver une issue à la crise qui paralyse leur pays avant noël.

L’ultimatum a dressé mercredi à la reprise des négociations de la dernière chance qui se tiennent sous l‘égide de la conférence épiscopale du Congo.

La Cenco par la voix de son président a dit ‘‘ne pas être disposée à jouer à des prolongements et à des manœuvres dilatoires’‘. Les évêques promettent d’ailleurs, ‘‘de tirer toutes les conséquences’‘ si les acteurs politiques et la société civile ne parvenaient pas à un compris avant le 25 décembre.

Cette pression intervient alors que le pays fait face à une vague de violences enregistrée depuis le maintien au pouvoir de Joseph Kabila au-delà de la fin de son second et dernier mandat.

Dix neuf personnes ont été tuées dans des affrontements mardi dans plusieurs localités du pays selon le bilan provisoire communiqué par le bureau des Nations-unies en RDC qui fait aussi état de 45 blessés. Le gouvernement congolais de son côté parle de 11 morts.

Des lignes commencent à bouger. Certains acteurs de l’opposition pensent qu’il faut parvenir à des conclusions. “ Nous devons absolument prendre nos responsabilités et voir comment nous pouvons orienter le peuple. Alors, le dialogue, nous devons aller jusqu’au bout, on ne peut pas venir dans un dialogue, comme un dialogue des aventures et laisser le peuple dans la rue, à mis chemin, sans que nous prenions nos responsabilité, il faut qu’on atterrisses avec une conclusion .” , a déclaré oseph Olenga Nkoy, membre de l’opposition.

D’autres par contre campent sur leur position. La quesrtion fondamentale à leurs yeux reste celle de l’alternance. ‘‘La question fondamentale demeure , à savoir : L’ordre constitutionnelle dans ce pays, le mandat du président de la république qui est arrivé à l‘échéance et comment restaurer l’ordre constitutionnel.’‘, a fait savoir Delly Sesanga, membre de l’opposition.

Voir plus