Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Madagascar : des investisseurs chinois contestés

Madagascar : des investisseurs chinois contestés

Madagascar

Abandonnée avec des tentes vides et quelques vestiges de la présence chinoise, une mine d’or à Madagascar résume une histoire locale troublante.

La compagnie chinoise qui l’exploite depuis des années a plié bagages pour échapper à la colère des populations.

“La société pense qu’on est en droit de revendiquer, de rester, mais pour l’appaisement social on a préféré se retirer”, a expliqué Stella Andriamamonjy, responsable communication de la companie Jiuxing Mines

Le pays n'est pas à vendre

Depuis plusieurs mois, la ville de Sohamahina, dans le centre de Madagascar,est le théâtre de plusieurs manifestations.

Les habitants protestent contre le permis d’exploitation de 40 ans accordé à la compagnie chinoise et qui a eu un impact négatif sur l’agriculture.

“Le pays n’est pas à vendre. L’amour ne peut pas être acheté par certaines personnes. Madagascar appartient aux Malgaches”, a martellé Fenohasina, un étudiant.

La Chine est considérée comme le plus grand partenaire commercial du pays. Aujourd’hui, plus de 800 entreprises et 60 000 citoyens chinois sont installés sur l‘île.

La désapprobation est à la base du conflit entre malgaches et chinois.

“C’est le problème pour les Chinois qui font des affaires à l‘étranger. Ils préfèrent se mêler à la communauté chinoise, ils ne connaîssent pas les étrangers, ils ne connaissent pas le peuple malgache, ils ne savent pas comment les habitants parlent, comment ils communiquent entre eux. Nous restons donc dans la communauté chinoise”, a déclaré Rao, un ancien employé de la mine d’or.

Comme signe de rechauffement des relations brisées, le président Malgache a récemment inauguré une route en présence de l’Ambassadeur chinois à Madagascar.

Mais cela ne suffit pour calmer la colère des habitants de Sohamahina, qui s’opposent toujours à la réouverture de la mine d’or.

Voir plus