Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Des drones pour lutter contre le VIH au Malawi

Des drones pour lutter contre le VIH au Malawi

Malawi

Un couloir aérien doté de drones destinés à l’essai dans la lutte contre la Sida. Il s’agit plus précisément de la prise en charge des populations lors des crises humanitaires, notamment en ce qui concerne le transport des échantillons de sang pour le dépistage du Sida chez les enfants des zones les plus reculées du Malawi.

L’initiative suscite beaucoup d’espoir au Malawi, pays dans lequel il faut jusqu‘à 11 jours pour transférer un échantillon de sang d’un centre de santé à un laboratoire, selon l’Unicef. Quant aux résultats des analyses, il faut attendre jusqu‘à quatre semaines pour les avoir.

C’est habituellement par voie routière, parfois même à moto, que les échantillons sont transportés. Au Malawi, les infrastructures sont très peu développées. Comme si cela ne suffisait pas, les fréquentes inondations détruisent le peu de routes dont dispose la pays.

Notre principal but est d'aider les enfants. Les drones ont un grand potentiel.

“Nous sommes très heureux aujourd’hui d’annoncer un couloir de drones ou un couloir pour tester l’utilisation de drones dans le déploiement d’aide humanitaire via des UAV (unmanned aerial véhicles). C’est une superbe opportunité pour le Malawi. Cela montre l’ouverture du Malawi sur l’innovation. Mais cela montre aussi évidemment que les nouvelles technologies peuvent faire toute la différence pour les enfants”, s’est réjoui Johannes Wedenig, représentant de l’Unicef au Malawi.

Le VIH, une menace réelle au Malawi

Chaque année, ce sont près de 40.000 enfants qui naissent de mères séropositives au Malawi, selon l’UNICEF, le pays souffrant d’un taux de prévalence du VIH avec pas moins d’un million de personnes atteintes. Soit 10 % de la population, l’un des taux les plus élevés au monde.

Les drones seront testés pour leur capacité à collecter des images, à stimuler la communication et à transporter des articles de faible poids tels que des fournitures médicales d’urgence, des vaccins et des échantillons de sang.

“Notre principal but est d’aider les enfants. Les drones ont un grand potentiel”, a précisé Johannes Wedenig, ajoutant que les drones “peuvent réduire le temps nécessaire pour obtenir un test de séropositivité et il est essentiel de placer les enfants sous traitement le plus vite possible. C’est une étape importante pour le Malawi et un bond en avant pour la technologie des drones”.

Le lancement de ce corridor s’avère “particulièrement important pour soutenir le transport et la collecte de données dans des endroits difficilement accessibles par la route”, aux dires de Jappie Mhango, le ministre malawite des Transports et des Travaux publics.

Alfred Mtilatila, directeur de l’aviation civile : “nous avons décidé de développer ce couloir pour la recherche, pour que nous puissions apporter le type de véhicules appropriés. Comme cela a été dit, ils peuvent être utilisés dans différents domaines, les transports, l’agriculture, et même dans le domaine humanitaire. Ils vont donc avoir besoin de différents types de UAV. Donc ce couloir va en fait aider à déterminer quel type de UAV peut être déployé pour quel type d’utilisation.”

“Nous voulions tester la faisabilité de compléter le système de transport existant pour réduire le délai entre le moment où un échantillon est pris sur un enfant et le moment où il est testé pour le VIH dans un laboratoire”, affirme de son côté Judith Sherman, directrice de la section Sida et VIH à l’Unicef.

Le Malawi rejoint ainsi le Rwanda qui, en octobre dernier, a inauguré une opération de drones pour expérimenter la fourniture de soins médicaux aux régions rurales éloignées du pays.

Voir plus