Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Egypte : le casse-tête des embouteillages au Caire

Egypte : le casse-tête des embouteillages au Caire

Le Caire

Les embouteillages sont une institution au Caire, pourrait-on dire, tant les rues de la capitale égyptienne sont en permanence bouchées.

Une pénitence qui recommence chaque matin pour les 20 millions d’habitants de la mégalopole. Et jusqu’à la tombée de la nuit, le trafic reste particulièrement difficile.

3,3 millions de véhicules sont officiellement en circulation au Caire. Et malgré les efforts des autorités, la situation est loin de s’améliorer.

« Les routes sont toutes embouteillées dans le pays. On suffoque. C’est une perte d’énergie », se plaint Ramadan Mekkawyk, un chauffeur de taxi.

« Avec la voiture, je pouvais seulement me rendre au travail, se souvient Mohamed Abdel Wahed, un Cairote. Maintenant que j’ai opté pour un scooter, je vais au travail et à la fin de la journée, je prends une pause, je vais prendre un café, ou je rends visite à des amis. J’en avais perdu l’habitude ».

Programmes spéciaux

Le Caire a enregistré quelque 14 500 accidents en 2015. Il y a deux ans, les autorités égyptiennes ont décidé d’installer des feux de signalisation à tous les carrefours de la ville. L’objectif est de mieux contrôler le comportement des usagers, premiers responsables, selon la police, des embouteillages chroniques. Jusqu’ici, le programme a été réalisé à hauteur de 80 %.

Les radars sont un autre dispositif dissuasif déployé à travers les artères de la capitale égyptienne à l’intention des conducteurs impatients.

Du point de vue des infrastructures, les autorités du Caire ont décidé d’étendre la ligne de métro, afin de répondre à la demande toujours croissante des habitants de la ville.