Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigéria : les autorités rejettent les chiffres sur la crise alimentaire dans le nord-est

Nigéria : les autorités rejettent les chiffres sur la crise alimentaire dans le nord-est

Nigéria

Même si elle reconnaît que la présence de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria a dévasté et provoqué une crise alimentaire aigüe dans la région, la présidence nigériane a contesté lundi les bilans alimentaires de la communauté internationale et les organisations humanitaires.

Les autorités nigérianes accusent ces entités de gonfler les chiffres pour ‘‘attirer le soutien des donateurs’‘. ‘‘Une organisation des Nations Unies a crié sur tous les toits que 100.000 personnes allaient mourir de faim l’année prochaine’‘, a écrit le porte-parole de la présidence Garba Shebu dans un communiqué ‘‘Ce n’est pas vrai’‘.

Les autorités nigérianes ne comprennent pas ‘‘le sens de ces théories et annonces hyperboliques qui sont faites ostensiblement pour attirer le soutien des donateurs’‘, a poursuivi M. Garba.

L’insurrection de Boko Haram et le conflit qui l’oppose à l’armée nigériane a fait ‘‘plus de 2 millions de déplacés’‘, reconnaît M.Garba. ‘‘Par conséquent, il y a des morts, il y a la faim, la malnutrition’‘ a-t-il renchéri en niant ‘‘la peur d’une famille de masse’‘.

Mais le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a lancé son appel annuel, affirmant que 5,1 millions de personnes seront confrontées à de graves pénuries alimentaires en 2017.

« Le plan d’action humanitaire de 2017 pour le Nigeria vise plus d’un milliard de dollars pour répondre aux besoins des populations dans les trois états les plus touchés par la crise, Borno, Adamawa et Yobe’‘, a déclaré Peter Lundberg, coordinateur de l’action humanitaire pour les Nations unies au Nigeria.

Le conflit entre Boko Haram et l’armée nigériane a fait au moins 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009.

Voir plus