Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Angola-élection : les critiques d'un activiste

Angola-élection : les critiques d'un activiste

Angola

Un activiste angolais analyse l’information selon laquelle le dirigeant du pays, Eduardo dos Santos, ne briguera pas un énième mandat en 2017.

En effet, le parti au pouvoir, le MPLA, avait annoncé vendredi dernier que le ministre de la Défense était son nouveau candidat à la présidentielle. Le choix de Joao Lourenco aurait été approuvé par le plus important organe de décision du parti.

Mais notre activiste pense que remplacer dos Santos, président depuis 37 ans, par un autre candidat du MPLA, n’est pas dans l’intérêt du pays.

Le président de la République aurait dû le faire depuis longtemps, et faire cela, aujourd'hui, est une façade...

Hugo Kumulelo Sebastiao : “ce que le président de la République vient de faire, bien que ce soit une façade, il faut que le peuple approuve le choix d’un autre candidat, qui n’est pas candidat du MPLA. Et pour nous, il sera plus utile d’avoir un candidat qui n’est pas du MPLA pour diriger l’Angola et prendre le destin du pays en main.”

Pour l’activiste, cette décision vient plutôt tardivement.

“Le président de la République aurait dû le faire depuis longtemps, et faire cela, aujourd’hui, est une façade, parce que les problèmes que les Angolais ont depuis longtemps, depuis 41 ans qu’ils sont gouvernés par le régime du MPLA, existent encore aujourd’hui”, ajoute-t-il.

La constitution angolaise ne prévoit pas d‘élection présidentielle, mais précise que le poste de chef de l’Etat revient au chef du parti qui remporte législatives.

Voir plus