Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Forum Trust Women de Londres contre l'esclavage des femmes

Forum Trust Women de Londres contre l'esclavage des femmes

Royaume-Uni

La traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle a été le sujet phare de la première journée de la conférence annuelle Trust Women de la Fondation Thomson Reuters, ouverte mercredi à Londres. Les participants ont exhorté les gouvernements à investir davantage dans la lutte contre le crime organisé en lien avec l’esclavage.

“Des preuves provenant de la police à travers le monde montrent que les criminels sont maintenant passés de manière proactive de la drogue au trafic sexuel. parce que c’est une entreprise plus lucrative…et qu’ils peuvent pratiquer dans une impunité presque totale”, Monique Villa,
Directrice générale de la Fondation Thomson Reuters.

La nigériane princess Inyang Okokon, survivante de la traite des êtres humains et militante, avait été vendue aux milieux de la prostitution de Torino, en Italie, pour 13 000 dollars. Son témoignage.

Les criminels sont maintenant passés de manière proactive de la drogue au trafic sexuel

“J’ai vu la violence, j’ai vu les mauvais traitements qu’ils ont infligés à d’autres filles comme moi, j’ai vu que beaucoup de filles, étaient des esclaves … Maintenant, je veux travailler et les libérer”, a-t-elle dit, la voix pleine d‘émotion.

Selon l’indice mondial de l’esclavage en 2016, près de 46 millions de personnes dans le monde vivent comme esclaves, forcées de travailler, vendues pour le sexe, emprisonnées dans la servitude de la dette ou nées dans la servitude.

Pour l’O.I.T, quelque 4,5 millions de personnes sont piégées à l‘échelle mondiale dans l’exploitation sexuelle, générant ainsi près 99 milliards de dollars de profits illégaux annuellement.

Voir plus