Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Accord historique de l'OPEP

Accord historique de l'OPEP

Autriche

<p><strong>L’accord est historique et déjà les conséquences se font sentir sur les marchés.</strong></p> <p>L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (<span class="caps">OPEP</span>) est tombée d’accord ce mercredi à Vienne, pour réduire sa production d’or noir, mettant un terme à des mois de querelle interne.</p> <p>“Un grand pas en avant” selon “et un moment historique, qui “contribuera certainement au rééquilibrage du marché, et à la réduction de l’excédent de stock”.</p> <p>L’accord prévoit que l’Opep réduise sa production d’environ 1, 2 million de barils par jour, et ce à compter du 1er janvier prochain.</p> <p>Dans la pratique, les plus fortes baisses de production seront supportées par l’Arabie saoudite (-486.000 b/j), l’Irak (-210.000), les Emirats arabes unis (-139.000) et le Koweit (-131.000), les plus gros producteurs mis à part l’Iran.</p> <p>L’Indonésie, qui a refusé de souscrire à l’accord, a vu son adhésion “gelée”, a souligné le ministre saoudien, tout en précisant que sa production était intégrée au calcul du plafond.</p> <p>Les pays de l’Opep s’efforçaient depuis une réunion informelle fin septembre à Alger de s’accorder sur les modalités d’une réduction de leur production, destinée à soutenir des cours du brut déprimés en raison d’une surabondance d’offre.</p> <p>Outre l’Iran, l’Irak, la Libye et le Nigéria exigeaient d‘être exemptés de l’accord en raison des conflits auxquels ils font face et de leur impact sur leurs finances.</p> <p>Les baisses de production consenties devraient cependant être compensées, en termes de revenus, par les hausses de cours attendues, selon les partisans d’une baisse de la production.</p> <p>De façon générale, l’accord va faire remonter l’inflation mondiale à un “taux plus sain”, y compris aux Etats-Unis, a estimé Mohammed Saleh al-Sada.</p> <p>L’accord de Vienne reflète les engagements pris par l’Opep fin septembre à Alger où les ministres du cartel s‘étaient fixé pour objectif de ramener leur production à entre 32,5 et 33 mbj. Pari tenu.</p> <p>Dès l’annonce de cet accord, les cours se sont envolés de près de 10% sur les marchés.</p>
Voir plus