Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Gambie : Yahya Jammeh interdit toute manifestation après la présidentielle

Gambie : Yahya Jammeh interdit toute manifestation après la présidentielle

Gambie

Le président gambien a annoncé mardi l’interdiction de toute manifestation après l‘élection présidentielle de jeudi. Cette décision unilatérale intervient après que la capitale Banjul a connu d’importants rassemblements en faveur du leader de l’opposition ces derniers jours.

« Il n’y a aucune raison de protester, car l‘élection qui doit se tenir jeudi ne peut pas être truquée, et de toute façon, dans ce pays, nous n’autorisons pas les manifestations », a martelé Yahya Jammeh.

Le moins qu’on puisse dire, il est très sûr de sa victoire. « Ils (l’opposition) ne gagneront pas », a-t-il dit lors de son dernier meeting électoral à Banjul devant ses partisans.

Pour celui qui aura passé 22 ans à la tête de ce petit pays enclavé d’Afrique de l’Ouest , « Rien ne se passera, ce n’est pas la première fois que nous organisons des élections », clame-t-il.

Le principal leader de l’opposition, Adama Barrow, a lancé un appel à l’endroit du président Jammeh afin qu’il fasse preuve de retenue et de calme dans le cas où il perdrait l‘élection.

Yahya Jammeh a été porté au pouvoir par un coup d‘État en 1994. Depuis sa première élection en 1996, cette élection est véritablement son premier défi réel face aux urnes.

Depuis plusieurs mois, des milliers de Gambiens n’hésitent pas à exprimer leurs frustrations nées des difficultés économiques et à la répression des voix dissidentes.

Jeudi, environ 890.000 Gambiens sur quelque 2 millions d’habitants choisiront parmi les trois candidats en lice, Yahya Jammeh, Adama Barrow et Mama Kandeh, tous âgés de 51 ans.

Voir plus