Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les arnaques sur internet ont le vent en poupe au Ghana

Les arnaques sur internet ont le vent en poupe au Ghana

Ghana

Des centaines de jeunes gens à Accra profitent des nouvelles opportunités de communication qu’offre l’outil pour monter des opérations d’escroquerie à l‘échelle mondiale. Leur principale cible : les personnes en quête d’amour ou de relations sexuelles faciles. Dans le milieu, on parle d’escroquerie romantique.

« Lorsque les arnaqueurs vont sur internet, ils se connectent sur les sites de rencontre, raconte l’une des arnaqueuses sous le sceau de l’anonymat. Et lorsqu’ils y sont, ils rencontrent beaucoup de personnes déçues, divorcées, etc. Ils n’ont plus qu‘à discuter et ils s’emparent de votre cerveau… Je pense que c’est mauvais, mais nous sommes confrontés au chômage. Il n’y a pas de travail. Parfois, tu t’assois et tu te dis que ce que tu fais est mauvais. Mais tu continues parce que tu n’as pas de choix ».

Les cyber-arnaqueurs ghanéens sont moins connus que leurs confrères nigérians ou ivoiriens. Pourtant, avec 48 % de chômage dans la tranche 15-24 ans, les conditions économiques dans le pays sont les mêmes que celles des pays de la sous-région.

... cela rend en fait les choses plus compliquées pour acheter des produits via internet.

Malheureusement, le triomphe des arnaques romantiques sur internet contribue à fermer les portes du commerce électronique formel aux entrepreneurs ghanéens. Un secteur que les autorités voudraient voir aussi prospère que celui du Nigeria, comme l’explique le président de l’Institut technologique d’Accra, le professeur Clement Dzidonu.

« Maintenant avec ces enfants qui s’amusent à faire ces arnaques, cela rend en fait les choses plus compliquées pour acheter des produits via internet, même pour nous à l’université. Parce que lorsque vous vous connectez et que votre URL, votre adresse IP montre que vous êtes au Ghana, on vous bloque ».

La question de l’arnaque à l’amour est prise très au sérieux au Ghana, surtout dans les milieux diplomatiques. L’ambassade américaine à Accra a publié une mise en garde à l’endroit de ses ressortissants. L’idée est simple : ne jamais envoyer de l’argent à une personne que l’on n’a jamais rencontré.

Voir plus