Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Gambie - élections: appels au calme à quelques jours de la présidentielle

Gambie - élections: appels au calme à quelques jours de la présidentielle

Gambie

Les appels au calme et à la retenue se multiplient en Gambie, à quelques jours de la présidentielle gambienne du 1er décembre. La campagne électorale lancée mercredi dernier mettra quinze jours. Pour l’instant, le calme règne dans les rues de Banjul la capitale.

Un calme qui fait suite à de nombreuses manifestations des opposants, violemment réprimées par les forces de sécurité. Les rapports entre ces derniers et le gouvernement ont été conflictuels.

Les manifestants réclament en effet plus de liberté et de droits. “Nous, Gambiens, devons nous manifester et décider par nous-mêmes, faire nos propres choix, je pense que c’est la chose la plus importante‘’

Votre vote, c’est votre voix. C’est pourquoi, je conseillerais à chaque Gambien qui souhaite voir son pays progresser de se manifester et d’aller voter pour son candidat, de voter pour la bonne personne qui peut changer les choses, qui peut améliorer notre pays et nous mener vers l’avant“.

Face aux tensions naissantes, les appels à la paix sont lancés à travers le pays. “Qu’importe où est la paix, je prie Dieu pour cela. C’est ce pour quoi je prie jour et nuit. La question n’est pas de savoir si c’est cet homme qui va gagner ou celui-ci, non. Que la paix l’emporte!

Ses partisans espère lui vouent un soutien sans failles.” Nous prions Dieu pour que la paix prospère, mais nous voulons que Yahya Jammeh reste au pouvoir parce qu’il aide les femmes. Le petit marché que nous faisons nous permet d’aider nos familles, nos maris et d’envoyer nos enfants à l‘école.

La campagne électorale ouverte mercredi dernier va durer 15 jours au terme desquels près de 900 000 électeurs vont aller aux urnes pour élire leur futur président de la République.

Pour ce scrutin, 1422 centres de vote sont ouverts pour 53 circonscriptions électorales dans les régions administratives. Trois candidats sont en lice, dont le président sortant, Yahya Jammeh, qui brigue un cinquième mandat. Il fera face à Adama Barro, investi par une coalition de sept partis politiques de l’opposition, et Mammah Kandeh, un dissident du parti au pouvoir.

Voir plus