Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Un juge de la Cour suprême du Nigéria a été inculpé pour blanchiment d'argent, dans le cadre d'une vague d'arrestations controversée au sein du pouvoir judiciaire dans le pays.

Un juge de la Cour suprême du Nigéria a été inculpé pour blanchiment d'argent, dans le cadre d'une vague d'arrestations controversée au sein du pouvoir judiciaire dans le pays.

Nigéria

Non coupable, c’est ce qu’a plaidé Sylvester Ngwuta devant la Haute Cour féderale de Justice à Abuja au Nigéria, rejetant ainsi les 15 chefs d’inculpation dont il est l’objet.

Ce juge de la Cour suprême est accusé entre autres de corruption, du du blanchiment d’ 1.6 million d’euros, et de la possession illégale de passeports dont plusieurs passeports diplomatiques.

Contre la volonté de l’accusation, la Haute cour lui a accordé une mise en liberté sous caution : il doit verser 100 millions de nairas (près de 300.000 euros). Le procès a été ajourné au 7 décembre.

Le procureur Charles Adeogun-Phillips l’a accusé d’avoir fait disparaître des preuves à son domicile après son arrestation, dont trois voitures de luxe. Mais des sacs remplis de documents et de l’argent liquide – 27 millions de nairas, soit plus de 80.000 euros – ont déjà été saisis par les enquêteurs en novembre.

Sylvester Ngwuta avait été arrêté en octobre dernier avec six autres magistrats, lors d’une opération coup de filet sans précédent.

Depuis son arrivée au pouvoir Muhammadu Buhari a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille.

Mais déjà des voix s‘élèvent l’accusant de mener une campagne personnelle contre les proches de Goodluck Jonathan.

Voir plus