Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Dopage: la justice kényane abandonne les charges contre un agent italien

Dopage: la justice kényane abandonne les charges contre un agent italien

Kenya

Federico Rosa peut, pour le moment, dormir tranquille. L’agent italien de la star kényane du marathon Rita Jeptoo a été lavé de tout soupçon sur les pratiques de dopage de l’athlète, suspendue depuis janvier 2015 et jusqu’en octobre 2018.

La justice kényane a annoncé ce mardi l’abandon des poursuites à son encontre faute de preuves, en attendant une enquête approfondie, a-t-elle cependant précisé.

L’accusation soupçonnait Federico Rosa d’avoir poussé Rita Jeptoo à se doper en 2014, ainsi qu’un autre coureur Elijhah Boit, entre 2004 et 2008, ce que l’agent italien a toujours nié.

Les deux athlètes avaient attrait leur manager en justice, l’accusant d’avoir « nui à leur réputation sportive ». Ce qu’a réfuté le Tribunal arbitral du Sport (TAS) qui a conclu que Jeptoo et Boit s‘étaient dopés à l’insu de Federico Rosa, en charge des intérêts de nombreux sportifs kényans, ainsi que de leur entraîneur, via son agence Rosa& Associati.

Triple vainqueur du marathon de Boston (2006, 2013 et 2014) et double lauréate de celui de Chicago (2013, 2014), Rita Jeptoo a été suspendue pour deux ans (à compter du 30 octobre 2014) après avoir subi un contrôle positif hors compétition le 25 septembre 2014, quelques semaines avant sa victoire au marathon de Chicago. Ce qui lui a valu d‘être suspendue pour par la Fédération kényane en janvier 2015.

La suspension de deux ans de l’athlète de 35 ans a été prolongée le mois dernier par le TAS, jusqu’en octobre 2018, à la demande de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). En raison de « circonstances aggravantes », notamment le fait que la prise d’EPO par l’athlète répondait à un « programme » planifié, selon les résultats des enquêtes.

Voir plus