Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le drame d'un bateau de migrants raconté par un jeune rescapé Sénégalais

Le drame d'un bateau de migrants raconté par un jeune rescapé Sénégalais

Immigration clandestine

La traversée de la Méditerranée continue ses ravages. Plus une semaine sans de nouvelles victimes de l‘émigration clandestine qui a déjà fait plusieurs milliers de morts. Ce jeune sénégalais est l’un des 26 rescapés d’un naufrage.

« Notre bateau a chaviré à 23h45, nous étions 130 personnes et moi, 26 ont été sauvés par les Anglais, tous mes amis sont morts, c‘était vraiment dangereux, tout le monde est mort. Amis en mer. », narre Abdoulaye Diallo, migrant de 18 ans.

Le récit de ce jeune homme illustre la dangerosité de la traversée de la Méditerranée et les risques du voyage vers l’Europe dans des embarcations de fortune. Les détails font froid dans le dos. « Quand le bateau a chaviré, nous avons tous senti que nous allions mourir, nous n’attendions que notre mort. Seul Dieu nous a sauvés, personne ne pensait que nous allions survivre dans ce bateau, parce que même lorsque le bateau a chaviré les planches de bois que nous mettons ont été brisées », soutient-il.

Mais son récit ne s’arrête pas là. « Puis le vent les a emmenés et nous a laissés avec seulement le tube, nous avons tenu sur le tube, mais il a commencé à couler, c‘était la seule chose sur laquelle nous avons compté après le naufrage. Que pouvions-nous faire après ? Nous savions que si le tube entier plonge nous allons mourir », poursuit-il.

Selon les chiffres des gardes-côtes italiens, près de 3.500 migrants ont été secourues en Méditerranée en l’espace d’une semaine. Un décompte qui dépasse les plus de 3.300 enregistrés sur tout le mois de novembre de l’an dernier.