Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Il y a un an, avait lieu l'attentat du musée du Bardo (Tunisie)

Il y a un an, avait lieu l'attentat du musée du Bardo (Tunisie)

Tunisie

La Tunisie s’est souvenue ce vendredi des victimes de l’attaque du musée du Bardo. Une fresque murale leur rendant hommage a également été inaugurée dans le musée, célèbre pour ses mosaïques.

Au cours de la cérémonie, les familles des victimes ont laissé entendre qu’elles attendaient toujours que justice soit faite.

Anne-Sophie Tinoit, fille d’une victime : “on va attendre le procès, on espère un maximum d’informations par rapport au procès, de savoir vraiment comment ça s’est passé et puis que le devoir de mémoire continue, que tous les peuples travaillent main dans la main pour essayer de lutter contre les attentats.”

Le procès pourrait avoir lieu dans les prochains mois après la clôture officielle de l’enquête par le juge en charge de l’affaire. Cela, avant le renvoi des accusés pour le procès à venir.

“Les inculpations vont suivre et la justice tunisienne assure, et j’ai tout lieu de la croire, déjà de ce travail qui a été fait remarquable et impitoyable, que le procès pourra se tenir dans la première partie de 2017”, révèle Olivier Poivre d’Arvor, l’ambassadeur de France en Tunisie, présent à la cérémonie.

Le 18 mars, il y a un an, deux assaillants ouvraient le feu sur les visiteurs du musée, tuant 21 touristes étrangers et un policier. L’attentant avait été revendiqué par le groupe Etat islamique.

“Le juge d’instruction a clos l’enquête et transmis (le dossier) à la chambre d’accusation, qui l’examine encore et décidera du renvoi en procès”, a dit le porte-parole du Parquet Sofiène Sliti.

“L’enquête sur l’attentat du Bardo a été bouclée il y a peu. (…) Les inculpations vont suivre et la justice tunisienne assure (…) que le procès pourra se tenir dans la première partie de 2017”, a ajouté l’ambassadeur de France en Tunisie.

La Tunisie est confrontée aux mouvements terroristes depuis sa révolution de 2011, qui a vu la chute du dictateur Ben Ali. Les islamistes ont tué plus d’une centaine de soldats et de policiers, mais aussi d’une vingtaine de civils et de 59 touristes étrangers selon des chiffres officiels.

L’attentat du Bardo a fait place la même année (en 2015) à deux autres attaques, sanglantes elles aussi : celle de la plage de Sousse, qui a fait 38 touristes tués, et celle menée contre un bus de la sécurité présidentielle, qui a coûté la vie à 12 personnes. Le tout, en plein cœur de Tunis, la capitale.

Voir plus