Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Thuli Madonsela désignée "Personne de l'année 2016" par Forbes

Thuli Madonsela désignée "Personne de l'année 2016" par Forbes

Afrique du Sud

Thuli Madonsela, ancienne médiatrice de la République en Afrique du Sud plébiscitée par Forbes. Elle a été désignée ce jeudi, au Kenya, “Personne de l’année 2016”.

Elle a fait l’actualité dans son pays l’Afrique du Sud cette année. Entre les scandales au sommet de l‘État qu’elle a révélés et les menaces de mort dont elle dit avoir été victime, Thuli Madonsela jouit des fruits de la lutte contre la corruption pour laquelle elle est aujourd’hui considérée comme une figure de proue en Afrique.

Nominée avec le président tanzanien John Magufuli, la présidente de la Maurice Ameenah Gurib, le peuple rwandais et son compatriote Michiel Le Roux, homme d’affaires propriétaire de la Capitec Bank, l’ancienne médiatrice de la République sud-africaine a récolté les faveurs du public qui était appelé à voter sur le site internet de Forbes depuis le mois dernier.

Les votants ont notamment salué son dévouement dans la lutte contre l’impunité et la corruption, au péril de sa vie. Pour rappel, la “Personne de l’année 2016” est à l’origine des révélations sur le Nkandlagate.

Scandale dans lequel était accusé le chef de l‘État sud-africain Jacob Zuma d’avoir utilisé de l’argent public pour rénover sa résidence privée. Plus tard, Thuli Madonsela, nommé en 2009 par Jacob Zuma, affirmait être victime de menaces de mort récurrentes.

Début novembre, alors qu’elle s’apprête à quitter son poste après sept ans de mandat non renouvelable, elle signe un nouveau rapport qui fait cas de l’influence de la riche famille indienne Gupta dans les décisions au sommet de l‘État. Malgré des tentatives d’empêcher sa sortie, le rapport sera finalement dévoilé sur ordre de la justice.

L’Afrique francophone en attente de ses premiers nominés

Thuli Madonsela devient ainsi la sixième lauréate du prix Forbes pour la personnalité africaine de l’année depuis sa création en 2011.

Le prix a déjà été décerné à trois Nigérians, un Kényan et un Tanzanien.

  • 2011 : Sanusi Lamido Sanusi (alors gouverneur de la Banque centrale du Nigeria) aujourd’hui Muhammadu Sanusi II (émir de Kano)
  • 2012 : James Mwangi, PDG de Equity Bank, Kenya
  • 2013 : Akinwumi Adesina, alors ministre de l’Agriculture au Nigeria, à présent président de la Banque africaine de développement (BAD).
  • 2014 : Aliko Dangote, Président-directeur général du Groupe Dangote, au Nigeria.
  • 2015 : Mohammed Dewji, PDG de MeTL Group, Tanzanie
  • 2016 : Thuli Madonsela, ancien médiateur de la République d’Afrique du Sud

Jusque-là, aucun président ni personnalités de l’Afrique francophone n’ont été sélectionnés pour cette distinction, à plus forte raison désignés lauréats. Interrogé sur ses méthodes de travail, le magazine avait évoqué une sélection à l’aide d’un “algorithme”.

Mais pour l’heure, impossible de savoir concrètement qui désigne les nominés et sur quelles bases. Sur son site internet – en anglais – Forbes donne juste les nominés avec une description de ce qu’ils ont accompli.

Voir plus