Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mali : des municipales sur fond d'inquiétudes sécuritaires

Mali : des municipales sur fond d'inquiétudes sécuritaires

Mali

Environ 7 millions de Maliens sont attendus aux urnes dimanche pour des élections municipales. Cette consultation électorale se déroulera sur fond d’incertitudes sur le plan sécuritaire.

Les électeurs sont convoqués dimanche prochain pour élire leurs conseillers municipaux. C’est une première depuis l‘éclatement de la crise en 2012. Mais, cette élection municipale intervient 5 ans après la fin, en 2014, du mandat des derniers conseillers municipaux.

De nombreux maliens, saluent aujourd’hui la fin d’une série de report de ce scrutin. “Il y a eu trop de reports. On peut bien organiser les élections. Il y a suffisamment d’hommes bien préparés pour notre sécurité’‘, pense un habitant de Bamako.

D’autres, par contre, s’inquiètent de la tenue de cette élection dans un contexte sécuritaire encore fragile. ‘‘Les élections, avec l’insécurité, c’est l’affaire des politiciens. Ils veulent se forcer pour faire des élections. Sinon tout le monde sait que le moment n’est pas propice pour organiser des élections. Il y a l’insécurité partout : au nord, au centre, et même à Bamako’‘, s’inquiète un autre habitant de la capitale malienne.

Avis du reste partagé par certains experts. “Je crois que ce n’est pas gagné. C’est seulement une volonté politique d’essayer d’organiser les élections. Le mode d’action des terroristes, c’est une guerre asymétrique. On ne sait pas qu’est-ce qu’ils attendent. En tout cas, ils ne se sont pas prononcés par rapport aux élections. Mais ce sont des gens qui attaquent par surprise. ‘’, a affirmé Ousmane Kornio. Ce consultant, expert en prévention et gestion des conflits et insécurité au Sahel ajoute qu’‘ on voit même actuellement les campagnes se font de manière très timide sur le terrain. J’ai les échos de Mopti, c’est assez timide. Les gens craignent que les bandits n’attaquent le jour du scrutin.”

Le vote n’aura pas lieu dans 15 des 703 communes du pays à cause des problèmes sécuritaires. Dans ces circonscriptions, l’option retenue est celle de l’installation des délégations spéciales.

Les élections du 20 novembre seront donc, un véritable test pour la démocratie malienne. Parmi les enjeux, le taux de participation. Mais, le principal défi reste la sécurisation du scrutin.

Voir plus