Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Vexé, Maître Gims veut boycotter les NRJ Music Awards, l'organisation réagit

Vexé, Maître Gims veut boycotter les NRJ Music Awards, l'organisation réagit

France

Maître Gims ne participera plus aux NRJ Music Awards, le show musical organisé par la radio NRJ de concert avec TFI. C’est du moins ce que l’artiste a annoncé dimanche sur son compte Instagram.

Le meneur du groupe Sexion d’Assaut n’a pas digéré son fiasco à la dernière édition de la compétition musicale qui a été diffusée samedi sur TFI. Nominé dans trois catégories différentes, dont celle de la très convoitée “Chanson française de l’année”, le rappeur est reparti bredouille. Le titre a plutôt été décerné à Amir, un ancien candidat de l‘émission The Voice sur TFI et représentant de la France à l’Eurovision 2016.

Une déconvenue qui lui a fait prendre une décision radicale : ne plus jamais participer aux NRJ Music Awards. “Je ne retournerai plus jamais au NRJ Music Awards… Je tiens quand même à remercier mon public, ma famille, mes amis et tous ceux qui m’ont soutenu”, a écrit le chanteur au lendemain de la cérémonie. Un message suivi d’une série de tweets dont #leschiffresnesauraientmentir, laissant pensé que les votes auraient été truqués.

L’artiste se désole en effet que malgré ses performances dans les charts – son deuxième album “Mon coeur avait raison”, sorti en août 2015 s’est écoulé à plus de 600 000 exemplaires – il n’ait jamais été désigné pour un trophée.

Pour rappel, depuis le début de sa carrière solo, Maître Gims n’a jamais reçu de distinction aux NRJ Music Awards. C’est plutôt avec son groupe Sexion d’Assaut qu’il reçu le prix du “Meilleur groupe francophone de l’année” en 2013.

Réactions des organisateurs des NRJ Music Awards

Seulement, selon le comité d’organisation, il ne revient pas à l’organisation de désigner les vainqueurs. Cela relèverait plutôt des votes du public.

“Nous n’avons rien contre Maître Gims, bien au contraire. Il fait partie du paysage musical français et cela fait plusieurs fois que nous l’invitons. C’est un message de déception. Nous sommes autant désolés que lui, mais c’est le choix du public”, a notamment expliqué à l’Express Jacques Grimal, coordinateur des NRJ Music Awards, reconnaissant tout de même que les chiffres n‘étaient pas toujours en conformité avec les résultats du vote.

Malgré tout, il assure que le choix de l’artiste de boycotter les prochaines cérémonies sera respecté. “S’il ne souhaite plus venir aux NRJ Music Awards, nous respecterons sa décision”, poursuit l’organisateur.

Une cérémonie sous le coup des critiques

Maître Gims ne sera pas le premier acteur culturel à remettre en cause le mode de fonctionnement des NRJ Music Awards. Depuis sa création en 2000, la cérémonie est pointée pour son amateurisme et désignée comme un espace d’autopromotion pour TFI et la radio NRJ, partenaires sur l‘événement.

Les détracteurs en veulent pour preuve la désignation régulière du gagnant d’un télécrochet de TFI ou animateur d’une émission sur la chaine, même quand leurs carrières se trouvent essouflées. Le site Charts in France décrivait notamment la cérémonie comme “une grande mascarade auto-promotionnelle” rajoutant “c’en est presque une honte tellement la supercherie est énorme !”.

En dehors de cela, les NRJ Music Awards ont accumulé de nombreux problèmes techniques et des gaffes de son animateur depuis 2009, Nikos Aliagas. En 2009 par exemple, Katy Perry s’est vu remettre par erreur le trophée de la chanson internationale de l’année qui devait en principe revenir à Rihanna. Il fut donc demandé à Katy Perry de rendre son trophée pour le donner à sa “rivale”.

La même Katy Perry sera interrompue en pleine prestation lors de l‘édition de 2013 à la suite d’un problème technique et prié de recommencer sa prestation quelques instants après.

D’autres couacs émaillèrent les cérémonies, comme une coupure de courant ou le déclenchement de l’alarme incendie en plein direct.

Voir plus