Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Une marche pour "la justice climatique" à Marrakech

Une marche pour "la justice climatique" à Marrakech

Alors que se poursuit la 22e conférence climat de l’ONU (Cop22) au Maroc, des organisations de défense de l’environnement et de la société civile appellent de plus en plus à l’application de l’accord de paris sur le climat.

Plusieurs milliers de personnes, membres d’associations marocaines et étrangères, pancartes à la main ont réclamé dimanche au cours d’une marche à Marrakech plus de “justice climatique” aux États réunis pour cette 22e conférence climat de l’ONU.

“C’est une marche internationale pour tous les peuples qui souffrent du réchauffement climatique et qui n’en sont pas responsables”, a déclaré Mohamed Leghtas de la coalition marocaine pour la justice climatique, qui regroupe des associations environnementales, de défense des droits de l’homme et des syndicats.

Notre participation c’est parce que nous souhaitons que les leaders mondiaux soient raisonnables, qu’ils prennent des décisions sages au profit des peuples, qu’ils ne pensent pas au profit seulement, qu’ils changent leur système de production qui va droit dans le mur, n’est pas dans l’intérêt de l’humanité ni de la planète, nous n’arriverons pas à stopper la température avec le système de consommation actuel et le système de production 

Nous souhaitons que les leaders mondiaux soient raisonnables, qu’ils prennent des décisions sages au profit des peuples, qu’ils changent leur système de production qui va droit dans le mur, nous n’arriverons pas à stopper la température avec le système de consommation actuel et le système de production 

Aujourd’hui avec la mondialisation, on nous met plus en avant les industries que les populations. Donc la société civile doit être engagée et pour cela il faut qu’elle soit informée, nous la société civile on a pour rôle de partager avec les communautés locales l’accord de Paris pour qu’ils sachent à leur niveau comment se battre pour que ces accords soient respecter au niveau local 

Plus de 190 pays sont réunis du 7 au 18 novembre à Marrakech pour discuter de du mise en oeuvre de l’accord scellé l’an dernier à Paris. Un accord qui engage l’ensemble de la communauté internationale dans la lutte contre les dérèglements climatiques.

Ce mardi, des dizaines de chefs d‘État africains, ainsi q ue le président français et le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon seront présents à la COP22.