Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'ONG Bring Back Our Girls rend hommage aux soldats nigérians

L'ONG Bring Back Our Girls rend hommage aux soldats nigérians

Nigéria

Un hommage a été rendu ce samedi à Abuja, au Nigeria, aux soldats nigérians morts au combat en luttant contre la secte islamiste Boko Haram. Cet hommage est une initiative de l’ONG Bring Back Our Girls.

Les photos des soldats tués ont été affichées et une foule de sympathisants était présente à la cérémonie.

“Aujourd’hui, nous espérons que cela soit le début de quelque chose de formidable. Nous espérons que cela nous rendra conscients que nous devons soutenir les familles de nos héros. Nous devons être là. Ils ne doivent pas rester dans l’ombre une minute de plus. Nos soldats qui se trouvent au front sauront que nous sommes solidement derrière eux en tant que nation. Et qu’en tant que nation, nous ferons tout notre possible pour nous assurer qu’ils protègent non seulement la nation, mais aussi qu’ils se protègent eux-mêmes”, a dit au micro Aisha Yesufu, membre de Bring Back Our Girls.

Et pour ceux qui choisissent de se battre, la vie a un parfum particulier que ceux qu'ils protègent ne connaîtront jamais.

La lutte contre le terrorisme est devenue depuis des années une triste réalité au Nigeria et dans la région du Lac Tchad.

“Ils sont restés loin de leurs proches et leurs familles et ont manqué chaque moment significatif de leur vie, ils ont sacrifié leur vie pour que nous puissions dormir en paix. Qu’ils reposent tous en paix au paradis. Il n’y a pas d’autre héros plus grand qu’un soldat. Je cite les mots d’un soldat mourant ‘vous n’avez pas vécu tant que vous n‘êtes pas presque en train de mourir. Et pour ceux qui choisissent de se battre, la vie a un parfum particulier que ceux qu’ils protègent ne connaîtront jamais’. Beaucoup de Nigérians sont indifférents parce qu’ils sont protégés”, a mentionné dans son discours le Dr Allen Manasseh, porte-parole de l’Association des Indigènes de Chibok.

Les personnes présentes à la cérémonie (dont des épouses, compagnes et enfants de soldats tués) ont participé à une procession de nuit, bougie allumée à la main.

La secte islamiste dirigée par le très recherché Abubakar Shekau, veut coûte que coûte imposer ce qu’elle appelle un califat dans le nord du Nigeria. Depuis l’insurrection de Boko Haram en 2009, au moins 20.000 personnes ont été tuées et plus de 2 millions d’individus ont été déplacés.

Voir plus