Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Tchad paralysé par une grève des fonctionnaires

Le Tchad paralysé par une grève des fonctionnaires

Tchad

Les fonctionnaires revendiquent le paiement des arriérés de salaires alors que le pays subit l’effondrement des cours du pétrole et le coût de la guerre contre Boko Haram.

Le Tchad est paralysé depuis deux mois par une grève générale des fonctionnaires. Beaucoup d‘écoles ont fermé, tandis que l’administration et les hôpitaux tournent au ralenti, du fait des arriérés de paiement des salaires.

Pour Barka Michel, président de l’Union des Syndicats du Tchad, le paiement des arriérés de salaires est un préalable à toute discussion. “L’urgence, explique-il, est qu’il (l‘État,ndlr) paie les arriérés de salaire, parce que la situation dans laquelle les travailleurs se trouvent aujourd’hui est catastrophique. Qu’il règle les arriérés de salaire. Et qu’on sache que le fait que nous soyons aujourd’hui en grève ce n’est pas encore pour les seize mesures, c’est parce que les salaires ne sont pas payés.”

Pour le gouvernement, le train de mesures d’austérité comme le gel et la réduction des primes et indemnités est incontournable. Les indemnités des députés ont même été réduites de moitié.

"(...) Ces mesures sont non seulement irréversibles, mais également inévitables."

“Chacun doit se rendre à l’évidence que ces mesures sont non seulement irréversibles, mais également inévitables car elles ne sont pas une option parmi d’autres options disponibles.(…)”, souligne Abdoulaye Sabre Fadoul, le secrétaire général du gouvernement.

Les syndicats parlent de mauvaise gouvernance. Les autorités insistent sur l’effondrement du cours du pétrole, principale source de recettes. Le déficit budgétaire s‘élève d’après les chiffres officiels à 247 milliards de dollars.

Voir plus