Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Des milliers de réfugiés nigérians en exil au Tchad, deux ans après avoir fui les attaques de Boko Haram

Des milliers de réfugiés nigérians en exil au Tchad, deux ans après avoir fui les attaques de Boko Haram

Tchad

Depuis 2013, plus de 2,7 millions de personnes ont été déplacées à travers le nord-est du Nigeria, au Cameroun, au Tchad et au Niger en raison de l’insurrection de Boko Haram.

Des milliers de réfugiés nigérians sont exilés au Tchad, deux ans après avoir échappé aux attaques des militants de Boko Haram. Hawali Oumar fait partie des 2, 7 millions de personnes à avoir été déplacées en raison de l’insurrection de Boko Haram.

“Il devait être presque quatre heures du matin, je me demandais pourquoi mon père n‘était pas revenu de ses prières du matin, j’ai entendu des coups de feu, Boko Haram avait attaqué ma ville. Ils ont tué mon père.”

La famille d’Oumar s’est retrouvée dispersée. Les membres se sont ensuite retrouvés dans un camp de réfugiés au Tchad avec sa femme Hawa Abakar et quelques-uns des enfants, mais avaient perdu leur fille de 18 ans, Mariam.

“C‘était très difficile, je suis allée à sa recherche, je ne savais pas quoi faire, je me sentais impuissante. Nous sommes restés longtemps sans nouvelle de lui”.

Mariam a retrouvé sa famille après deux ans. Ils vivent maintenant au camp de Dar es Salaam au Tchad.

Boko Haram, qui contrôlait une parcelle de terrain dans le nord-est, a été en grande partie repoussé à sa base, dans la vaste forêt de la région de Sambisa au cours des derniers mois.

Bien que certaines personnes aient commencé à regagner leurs villes et leurs villages dévastés, de nombreux réfugiés hésitent encore à rentrer chez eux à cause de la menace persistante d’attaques.

Le conflit a séparé environ 20 000 enfants de leurs parents. 5.000 ont depuis été réunis avec leurs familles selon l’UNICEF.

Voir plus