Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Marche contre la fermeture d'un réseau d'écoles privées à Kampala

Marche contre la fermeture d'un réseau d'écoles privées à Kampala

Ouganda

Plusieurs dizaines de personnes ont manifesté samedi à Kampala contre la fermeture d’un réseau américain d‘écoles privées low-cost en Ouganda.

La marche a été organisée par les parents d‘élèves et les responsable de Bridge International Academies, un réseau d‘écoles privées américain, visé par une décision de fermeture prise par un tribunal de Kampala, la capitale de l’Ouganda. La mesure a été prise vendredi par la juge Patricia Basaza Wasswa de la Haute Cour de Kampala, sous prétexte que les 63 écoles du réseau ne disposent pas de licences valables.

La a également jugé que les enseignants de ces écoles n‘étaient pas compétents, et que les salles de cours étaient insalubres. Ce que réfutent les parents d‘élèves décidés à mettre la pression pour faire reculer la justice ougandaise. « Nous sommes ici ensemble en tant que parents. Nous n’allons pas permettre la fermeture de Bridge. Nous nous battrons becs et ongles pour que Bridge reste ici pour toujours. Bridge doit rester. », assure Dorothy Babinye, mère de deux élèves.

Pour ces parents d‘élèves, la fermeture de ces établissements constituerait un sérieux coup d’autant qu’ils doivent déjà faire face à des conditions de vie très précaires. « Je me sens mal… Les gens nous soutiennent, mais les membres du Parlement se fichent des gens ici qui ont peu de revenus. Personne n’est venu ici pour nous soutenir avec nos enfants, ils étudient bien et les modes de paiement sont vraiment bons », renchérit Milbroad Tumuhereze, père de deux élèves.

Le réseau va faire appel de la décision

Les responsables du réseau d‘écoles américain ne comptent pas se limiter à une simple marche. Ils ont décidé de poursuivre le combat sur le plan judiciaire pour faire annuler la décision. Ils demandent l’aide des autorités étatiques pour, disent-ils, l’avenir des enfants. « Bridge International Academies et les parents sont très déçus de la décision du tribunal et nous allons faire appel de la décision en cour d’appel. Et nous demandons à notre président et notre honorable ministre de venir dans nos écoles pour voir ce qui s’y passe afin qu’ils nous soutiennent dans l’amélioration de l’avenir de nos enfants en Ouganda », soutient Dawn Mulondo Mugerwa, responsable du développement social de Bridge International Academies.

Bridge International Academy a été lancée en 2008 et propose un enseignement à moindre coût axé sur la technologie dans les pays en développement en Afrique et en Asie. En Ouganda, les établissements du réseau, financé par le co-fondateur de Microsoft Bill Gates et le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg, accueillerait près de 12 000 élèves.

Voir plus