Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cameroun : plainte contre la société Camrail après la catastrophe ferroviaire

Cameroun : plainte contre la société Camrail après la catastrophe ferroviaire

Cameroun

Après la catastrophe ferroviaire qui a endeuillé le Cameroun (80 morts), fin octobre, vingt-huit victimes ont porté plainte contre les dirigeants de la campagnie Camrail, du groupe français Bolloré pour ‘‘défaillances et négligences’‘.

« Nous avons porté plainte auprès du parquet de première instance d’Eséka », ville du centre du pays où le déraillement s’est produit, a affirmé Me Guy Olivier Moteng, membre d’un collectif d’avocat crée pour défendre les victimes de l’accident.

« Il s’agit d’une plainte collective représentant 28 personnes qui se sont signalées auprès du collectif jusqu‘à présent », a-t-il renchéri.

Il a par ailleurs ajouté que les personnes concernées sont les ayants-droits de certains décédés, des blessés et des victimes d’un traumatisme à la suite de la catastrophe.

La plainte vise “Camrail, ses dirigeants et le conducteur du train”, a détaillé l’avocat. Camrail appartient à 77,4% à SCCF (Groupe Bolloré), 13,5% à l’Etat camerounais, 5,3% à Total Cameroun et 3,8% à SEBC (Groupe Thanry), lit-on sur son site.

L’accusation porte essentiellement sa plainte sur ‘‘des défaillances, des négligences et omissions de porter secours’‘ aux accidentés.

« Nous travaillons avec des experts et sommes en mesure d’affirmer sans risque de nous tromper que le système de freinage (du train) était défaillant », a poursuivi l’avocat.

En effet, plusieurs voyageurs présents dans le train lors de l’accident avaient mis en cause le système de freinage.

Selon des avocats, d’autres collectifs de victimes envisagent également de saisir la justice.

Voir plus