Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Après les Galaxy Note 7, nouveau coup dur pour Samsung

Après les Galaxy Note 7, nouveau coup dur pour Samsung

Corée

Le géant sud-coréen de l‘électroménager a annoncé ce vendredi qu’il rappelait 2,8 millions de machines à laver défaillantes.

Ce nouveau scandale concerne 34 modèles de machines à laver commercialisées entre mars 2011 et novembre 2016. Selon la Commission de protection des consommateurs américaine (CPSC), leur couvercle peut se détacher du châssis de l’appareil lorsqu’il fonctionne et présenter des risques de blessures pour les personnes se trouvant à proximité.

Ainsi, la CPSC a déjà reçu 733 notifications d’incidents avec ces machines, notamment de cas de vibrations excessives ou de détachement du couvercle. Parmi ces cas, une mâchoire fracturée, une épaule cassée ou des chutes provoquées par ces détachements inopinés d‘éléments de la machine. Certaines plaintes concernent par ailleurs des explosions de la machine en plein clycle.

Samsung a dès lors décidé de déclencher, dès ce vendredi 4 novembre, une campagne de rappel portant sur les 2,8 millions de machines concernées par les pannes. Quant aux utilisateurs de ces produits, ils ont été invités à contacter “immédiatement” Samsung pour vérifier si leur modèle est concerné par les rappels.

S’il s’avère que oui, ils ont le choix entre plusieurs options, dont un remboursement de la machine achetée moins de 30 jours avant l’annonce du rappel.

Même si la division chargée de l‘électronique grand public ne rapporte qu’un peu plus de 10 % du chiffre d’affaires de Samsung au troisième trimestre 2016, cette affaire est un scandale de trop pour le géant sud-coréen.

En effet, après une annonce en grande pompe de son Galaxy Note 7 en août, la compagnie s’est résignée à annoncer le 11 octobre qu’elle arrêtait définitivement la production de ce smartphone haut de gamme en raison d’une série de cas d’explosion.

C‘était alors 2,5 millions de modèles qui étaient concernés par ce retrait du marché. Un dommage pour Samsung estimé à environ 15 milliards d’euros selon le Crédit Suisse.

Voir plus