Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Fonds des Nations Unies pour la population appelle à la parité entre les sexes dans l'éducation

Le Fonds des Nations Unies pour la population appelle à la parité entre les sexes dans l'éducation

Sud-Soudan

Le dernier rapport du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), sur la population de Juba la capitale du Soudan du Sud relève une inégalité criarde en matière d‘éducation entre les garçons et les filles. Un fossé qui résulte majoritairement des conflits.

Le rapport 2016 sur la population mondiale lancé le 31 octobre dernier par Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et le gouvernement sud-soudanais jette un accent particulier sur l‘éducation des filles.

Le thème de cette année, ‘‘Comment notre avenir dépend d’une jeune fille à cet âge décisif’‘, a été lancé en présence de représentants du gouvernement et de l’ONU, ainsi que de 30 jeunes filles sud-soudanaises de dix ans.

Le document révèle que les conflits qui augmentent dans le pays ont perturbé l‘éducation de nombreux enfants ces dernières années.

Selon l’UNICEF, seulement 35 % des filles du Soudan Sud fréquentent l‘école et les enseignantes ne représentent que 15% des 40 000 enseignants. Les données indiquent que le fardeau du travail domestique sur les filles et le mariage précoce a contribué à une participation inégale des filles dans l‘éducation et à la disparité entre les sexes.

Quand une jeune fille jouit de ses droits, elle est capable de rester à l‘école, de rester en bonne santé et d‘être protégée contre le mariage des enfants et les grossesses précoces, son plein potentiel peut être réalisé au moment où elle atteint l‘âge adulte. Le rapport sur l‘état de la population mondiale montre que les filles qui atteignent l‘âge adulte avec une éducation et leur santé, ainsi que leurs droits intacts triplent leur revenu de vie…“ selon Esperance Fundira, representant national du fonds des nations unies pour la population.

Des centaines de civils déplacés par les récents combats continuent de lutter pour trouver un abri adéquat dans les abris des Nations Unies après les combats en juillet qui ont déraciné environ 36.000 personnes.

Le conflit né en décembre 2013 de la rivalité entre le président Salva Kiir et son Vice-président Riek Machar a fait plus de 10 000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés.

Voir plus