Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

En route vers la COP 22 : les ONG et la protection de l'environnement

En route vers la COP 22 : les ONG et la protection de l'environnement

Maroc

Au Maroc, de nombreuses initiatives impulsées par les jeunes ont permis la création de plusieurs associations qui œuvrent pour la protection de l’environnement et organisent des campagnes de sensibilisation.

L’association Bahri est l’une d’entre elles. Depuis sa création en 2010,elle sollicite le public pour les opérations de
de “grand nettoyage”.

Saad Abid, fondateur de l’association Bahri :

“Aujourd’hui en tant que jeune Marocain, je me sens responsable du futur de notre pays. J’ai fait ce projet parce que j’en avais marre de grandir dans une ville qui est polluée et je veux vraiment que mes enfants grandissent dans un endroit sain. Est-ce qu’ils vont pouvoir aller à la plage ? Maintenant pour le problème des déchets à Casablanca, on a travaillé avec les chiffonniers parce qu’ils permettent de réduire le volume des déchets.”

Une autre association cible plus particulièrement les jeunes Marocains pour les inciter à agir en faveur de l’environnement . Zero Zbel communique de manière accrocheuse, sur les nouveaux médias pour faire de la pédagogie.

Mamoun Ghallab, créateur de l’association Zero Zbel :

“Aujourd’hui, le Maroc doit relever de nombreux défis environnementaux et pour nous, l’un des éléments-clés consiste à faire évoluer les mentalités. L’idée, c’est de créer du contenu qui soit accessible à tous et de donner la parole aux jeunes.”

Les jeunes auront justement l’occasion de se faire entendre lors de la prochaine COP22. C’est ce qu’assurent ses organisateurs : la conférence sur le climat se veut un lieu d‘échange entre société civile et gouvernements.

Driss el-Yazami, chef du pôle de la société civile – COP 22 :

“Durant toute la COP, ces associations et ces collectivités territoriales vont pouvoir exprimer leurs propositions, leurs projets, leurs activités. Elles vont pouvoir négocier avec les gouvernements, interagir avec les gouvernements, essayer d’influencer les décisions de la COP. Dans un pays comme le Maroc ou en Afrique en général, où plus de 50% de la population a moins de 25 ans, il est essentiel d’impliquer les jeunes. “

TWEET TO INCLUDE IN WEB

Voir plus