Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : des opposants arrêtés après un sit-in devant le siège de l'UA à Kinshasa

RDC : des opposants arrêtés après un sit-in devant le siège de l'UA à Kinshasa

République démocratique du Congo

Ils étaient une dizaine de manifestants à avoir orchestré un sit-in devant le siège de l’Union africaine à Kinshasa samedi pour réitérer leur opposition à la prolongation du mandat du président congolais Joseph Kabila, selon un journaliste de l’AFP.

« Six membres de Filimbi (sifflet en swahili) sont poursuivis pour trouble à l’ordre public et incitation à la révolte », a déclaré à l’AFP le colonel Ezekiel Mwana Mputu, porte-parole de la police lors de son bilan de fin de journée. Il a indiqué par ailleurs que les opposants arrêtés ont été relâchés.

Sous une pluie battante, en présence des policiers qui ont pris la peine d’arracher leurs deux banderoles, les manifestants ont scandé des slogans rappelant la fin du mandat de M. Kabila.

« Nous sommes venus rappeler à l’Union africaine qu’elle porte une lourde responsabilité dans le coup d’Etat constitutionnel décidé par le dialogue avec leur accord », a déclaré à l’AFP l’un des organisateurs, Carbone Beni Wa Beya avant son interpellation.

« Le 19 décembre sera la date de la fin du mandat du président Kabila conformément à la Constitution », a-t-il ajouté.

Des manifestations similaires ont eu lieu à Lubumbashi (sud-est), deuxième ville du pays, des heurts ont opposé plusieurs centaines de militants du Rassemblement de l’opposition qui sortaient d’une réunion dans l’ex province du Katanga.

« La police a lancé des gaz lacrymogènes sur des personnes qui troublaient l’ordre public et qui ont caillassé les véhicules de la police », a déclaré à l’AFP son chef local le général Bosco Galenga. ‘‘Sept sont incarcérées’‘, a-t-il ajouté.

Le ‘‘dialogue national’‘ ouvert le 1er septembre a abouti après six semaines à la signature d’un accord entre la majorité et une frange minoritaire de l’opposition reportant à avril 2018 la présidentielle.

Voir plus