Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Bénin : l'ancien candidat à la présidentielle, Sébastien Ajavon arrêté dans une affaire de drogue

Bénin : l'ancien candidat à la présidentielle, Sébastien Ajavon arrêté dans une affaire de drogue

Bénin

L’homme d’affaires à la tête de COMON-CAJAF, l’une des plus grosses entreprises de l’agroalimentaire au Bénin, a été interpellé dans l’après-midi du vendredi.

Ce sont 18 kilos de cocaïne pure qui ont été retrouvés ce vendredi dans l’un des conteneurs de la société en provenance du Brésil. Une marchandise estimée à environ 9 milliards de francs CFA (14 millions d’euros) découverte par les gendarmes de la brigade maritime du port de Cotonou, parmi “2600 cartons de gésiers”.

Si tôt, trois employés de la COMON-CAJAF sont arrêtés et placés en garde à vue. Sébastien Ajavon, informé de la situation, organise dans la foulée une conférence de presse pour se dédouaner de toute implication dans cette affaire qui est en train de “décrédibiliser complètement [notre] pays (le Bénin)”, affirme-t-il.

“Il parait que quand on rentre en politique, il y a des coups qu’on reçoit et c’est quand même étonnant”, a-t-il lancé d’entrée. Sébastien Ajavon s’est refusé à toute “polémique” mais a souhaité relever quelques points qui méritent selon lui d‘être éclaircis.

Il parait que quand on rentre en politique, il y a des coups qu’on reçoit et c’est quand même étonnant.

“Nous recevons les milliers de conteneurs. Comment est-ce qu’ils ont su que dans ce seul conteneur, il y avait de la drogue ? C’est une manière de voyous puisque nous avons constaté que les plombs qui étaient sur les conteneurs n’étaient plus là”, a-t-il expliqué. Puis d’ajouter que “les produits n’ont pas été dissimulés dans les cartons mais laissés à l’entrée du conteneur”.

Malgré tout, le patron du patronat béninois dit se tenir à la disposition de la justice en qui il a confiance.

>>> LIRE AUSSI : DÉCLARATION INTÉGRALE DE SÉBASTIEN AJAVON LORS DE LA CONFÉRENCE

C’est quelque temps après ce point presse qu’il a été interpellé. Conduit dans un premier temps à la brigade maritime de la gendarmerie, il a par la suite été emmené avec ses trois employés, à la demande du procureur, à l’Ocertid, l’Office spécialisé dans la lutte contre le trafic de drogue.

Finalement, il passera la nuit à la direction régionale de la gendarmerie après que l’Ocertid a refusé de l’interroger, parce qu’elle n’a pas été associée à l’opération de saisie.

Arrivé troisième à la dernière présidentielle béninoise, Sébastien Adjavon, considéré comme l’un des plus riches du Bénin, a soutenu le président Patrice Talon lors du second tour du scrutin.

Voir plus