Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : couvre-feu de deux mois instauré à Mandera, cible d'attaques djihadistes

Kenya : couvre-feu de deux mois instauré à Mandera, cible d'attaques djihadistes

Kenya

La liberté de circuler restreinte à Mandera, une ville située dans le nord-est du Kenya et visée depuis quelques semaines par des attaques djihadistes.

Le gouvernement kényan a décrété ce mercredi un couvre-feu de deux mois qui entre en vigueur ce jeudi même. Il est « effectif du 27 octobre au 27 décembre, de 18H30 à 06H30”, indique le décret signé mercredi par le ministre de l’Intérieur Joseph Nkaissery et rendu public jeudi.

Une décision qui tombe après la requête faite par le gouverneur du comté de Mandera, Ali Roba, qui a sollicité mardi un déploiement conséquent de policiers dans la région après des attaques armées. En moins d’un mois, en effet, Mandera a été touché par deux attaques djihadistes. Mardi, une attaque à l’explosif revendiquée par les shebab avait fait 12 morts – 11 hommes et une femme – dans un petit hôtel de la ville.

Le 6 octobre, six personnes ont été tuées dans un complexe résidentiel abritant des employés du secteur du bâtiment par un commando islamiste.

Il s’agira donc pour les forces de sécurité, durant cette période, de renforcer la sécurité dans cette ville frontalière avec la Somalie, où est actif le groupe Al-Shabaab qui a juré le perte du gouvernement somalien.

Le Kenya est une cible privilégiée pour ce groupe radical qui lui reproche sa participation à la Force de l’Union africaine en Somalie (Amisom). Depuis son intervention militaire dans le sud de la Somalie en 2011 pour lutter contre les shebab, le Kenya a été frappé par plusieurs attaques. Parmi elles, l’attentat à l’université de Garissa qui a fait 148 victimes en avril 2015.

Voir plus