Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Visite du ministre de l'Intérieur au camp de Tazalit (Niger)

Visite du ministre de l'Intérieur au camp de Tazalit (Niger)

Niger

Visite de Mohamed Bazoum, le ministre nigérien de l’Intérieur au camp de réfugiés de Tazalit, àquelque 400 km au nord-ouest de Niamey.

“Je suis venu leur dire que pour autant, nous sommes debout et jamais nous ne faillirons à notre devoir de les protéger, ceux qui avaient été visés ce n‘étaient pas eux les réfugiés encore moins les villageois, c‘était nos soldats”, a dit le ministre.

Le camp onusien de Tazalit avait été attaqué le 6 octobre par des islamistes présumés venus du Mali.

“Nous allons renforcer notre dispositif de défense, notre dispositif sécuritaire, mais nous allons de plus en plus impliquer les populations à la prise en charge de la sécurité par divers moyens sur lesquelles nous allons nous entendre dans le cadre du dialogue qui nous permettra de définir les modalités”, a promis Mohamed Bazoum.

Alhousseïni Mahamadou est réfugié malien. Il vit dans le camp de Tazalit. “Je jure par Allah que nous avons très peur, mais maintenant que les autorités sont venues jusqu’ici pour nous rassurer dieu merci cela a un peu dissipé notre peur”, se rassure-t-il.

Quand la question lui est posée de savoir s’il compte renter au Mali, voici sa réponse : “ah non, il n’est pas question rentrer au Mali ! Nous ne voulons par retourner, nous voulons rester ici au Niger où il y a la sécurité.”

L’attaque a fait 22 soldats tués, tous Nigériens. Certains d’entre eux, agonisants, ont été achevés d’une balle dans la tête. Les 3.900 réfugiés du camp sont restés traumatisés par cette brutalité digne du moyen-âge. Les trois hangars militaires ont été pillés par les assaillants, qui ont emporté vivres et armes.

Le camp de Tazalit s’ajoute à la longue liste des camps de réfugiés attaqués par des islamistes présumés depuis deux ans au Niger.

Voir plus