Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RD Congo : Joseph Kabila se félicite du respect de la Constitution lors de la tenue du dialogue

RD Congo : Joseph Kabila se félicite du respect de la Constitution lors de la tenue du dialogue

République démocratique du Congo

Près d’une semaine après la fin des assises en République démocratique du Congo, le président Joseph Kabila a officiellement pris connaissance du rapport du dialogue national. Un rapport entièrement en conformité avec la Constitution du pays, selon Joseph Kabila.

Les conclusions du dialogue national en RD Congo ont été présentées ce lundi au chef de l‘État Joseph Kabila par une délégation menée par le facilitateur de l’Union africaine, Edem Kodjo.

De prime abord, le dirigeant congolais a dit prendre acte du document qui entérine notamment le report de l‘élection présidentielle à avril 2018 et autorise Joseph Kabila à rester en fonction jusqu‘à cette date.

Le locataire du Palais de la Nation de Kinshasa s’est également félicité que le médiateur Edem Kodjo ait mené à bon port ce “processus difficile avec dévouement et intégrité”. Un accord que Joseph Kabila a qualifié d’“inclusif” car il est resté “ouvert à la signature des partis et regroupements politiques et autres organisations de la société civile qui s’engagent à respecter toutes ses dispositions”.

Autre objet de satisfaction, le respect de la Constitution lors de ces assises. Le président Kabila s’est du reste réjoui “que les participants au dialogue n’ont pas ignoré la Constitution mais ils se sont plutôt engagés à la respecter dans son intégralité”.

Passé le satisfecit, les participants au dialogue ont par ailleurs été exhortés à mettre en place “dans les prochaines 48 heures” un comité de suivi de l’accord.

Censé aboutir à l’organisation d‘élections crédibles et apaisées, le dialogue national a été boycotté par une partie de l’opposition et certains pays occidentaux dont la France. Ces contestataires y pointent justement une violation de la Constitution et de la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations unies alors que le second et dernier mandat de Joseph Kabila est censé prendre fin le 19 décembre 2016 selon la Constitution.

Vendredi l‘église catholique a tout simplement appelé à de nouvelles négociations auxquelles prendrait part l’opposition radicale, réunie sous la bannière du Rassemblement, tenue par Étienne Tshisekedi.

Voir plus