Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les 26 otages asiatiques libérés par des pirates somaliens sont arrivés au Kenya

Les 26 otages asiatiques libérés par des pirates somaliens sont arrivés au Kenya

Somalie

Les 26 otages asiatiques libérés samedi par les pirates somaliens sont arrivés dimanche au Kenya après avoir surmonté un ultime danger : sortir d’une ville somalienne où se déroulent des combats. Ces derniers ont été détenus pendant près de cinq ans après une attaque sur leur bateau de pêche.

L‘équipage du Nahim, 3 battant pavillon d’Oman avait été pris en otage en mars 2012 après une attaque de pirates au sud des Seychelles. Il s’agissait de la deuxième captivité la plus longue aux mains de pirates somaliens, juste derrière des pêcheurs thaïs relâchés en février 2015, également après-près de cinq ans de captivité.

Je suis tellement, tellement heureux. Pour l’ONU, pour Mr John (le négociateur), pour tout le monde. Merci à vous tous“, s’est exclamé Sudi Ahman, l’un des otages.

John Steed, coordonnateur de l’ONG Partenaires de soutien aux otages, qui a aidé à négocier leur libération, s’est rendu dans la ville somalienne de Galkayo pour en faire sortir les otages libérés.

Comme dans toute négociation, on essaie de trouver les bons interlocuteurs et on a réussi à faire que ceci ait lieu aujourd’hui en impliquant des anciens, la communauté religieuse, les leaders locaux et les gouvernement régionaux pour qu’ils mettent la pression sur ces types pour qu’ils libèrent les otages. Quatre ans et demi, ce n’est pas raisonnable. Ce n’est pas juste.“ A déclaré John Steed Mbe , également directeur régional Ocean Beyond Piracy.

La veille, ce défenseur des “otages oubliés” avait expliqué à l’AFP que faire sortir ces hommes de Galkayo était une opération dangereuse, car des combats s’y déroulaient entre les forces rivales des régions autoproclamées semi-autonomes du Puntland et du Galmudug.

On a travaillé là-dessus pendant quatre ans et demi. On connaissait très bien ces membres d‘équipage. Pendant leur détention, ils étaient à bord d’un autre bateau qui a coulé pendant une tempête. Et certains d’entre eux ont réussi à sauver la vie d’autres gars. On a réussi à en sauver certains en 2013 et maintenant, c’est super de récupérer ceux-là et de les rendre à leurs ambassades et à leurs familles.“ a-t-il ajouté.

Selon l’organisation Oceans Beyond Piracy (OBP), 29 personnes avaient été prises en otage. Trois d’entre elles sont mortes ; ‘‘l’une pendant l’attaque et les deux autres ont succombé en raison de maladies”.

“Nous avons obtenu (cette libération) en impliquant les anciens, les communautés religieuses, les dirigeants locaux et le gouvernement régional afin de mettre la pression sur ces individus pour qu’ils libèrent les otages”, a déclaré M. Steed.

Les anciens otages viennent du Cambodge, de Chine, d’Indonésie, des Philippines, de Taïwan et du Viêtnam.

Voir plus