Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

WikiLeaks : la connexion internet de Julian Assange coupée

WikiLeaks : la connexion internet de Julian Assange coupée

Royaume-Uni

Wikileaks a accusé lundi l’Equateur d’avoir coupé la connexion internet de son fondateur Julian Assange, réfugié à l’ambassade équatorienne à Londres.

Selon le controversé site, cette ‘‘censure’‘ est due aux récentes publications sur la candidate démocrate, Hillary Clinton. « Nous sommes en mesure de confirmer que l’Equateur a coupé la connexion de M. Assange samedi à 17h00 GMT, peu après la publication des discours de Mme Clinton chez Goldman Sachs’‘, a écrit dans un tweet WikiLeaks.

Les autorités équatoriennes n’ont pas réagi dans l’immédiat. Mais, un peu plus tard, le ministère équatorien des Affaires étrangères a produit un communiqué réaffirmant la disposition de l’Equateur à donner l’asile à M. Assange conformément à sa décision de 2012.

« La protection de l‘État équatorien continuera tant que les circonstances qui ont conduit à l’octroi de cet asile demeureront », a déclaré le ministère.

Cependant, pour Sunshine Press, l’agence de communication de Wikileaks, cette coupure était liée à un ‘‘État’‘, sans donner plus de précisions.

Par ailleurs, WikiLeak assure avoir pris des mesures pour répondre à cette coupure. « Nous avons activé les plans d’urgence appropriés », a-t-il ajouté.

Les liens de Mme Clinton et Goldman Sachs ont été étayés par la publication de trois discours rémunérés de la candidate démocrate qui clamait ne pas en avoir de particulier avec les principaux acteurs de Wall Street.

Julian Assange (australien) est sous le coup d’un mandat d’arrêt dans le cadre d’une enquête pour viol, après la plainte déposée par une Suédoise en 2010. Il a toujours nié les faits, dénonçant une manœuvre pour l’extrader vers les États-Unis, qui veulent le ‘‘juger pour diffusion d’informations secrètes’‘.

Voir plus