Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Regard sur le grand derby MCA-USMA en Algérie

Algérie

<p><strong>A l’instar des grandes nations de football, l’Algérie a son derby. Celui-ci oppose deux clubs de la capitale Alger, qui s’affronteront à huis clos le jeudi prochain à Blida : il s’agit du Mouloudia Club d’Alger (<span class="caps">MCA</span>), doyen des clubs du pays, et de l’Union Sportive Medina d’Alger (<span class="caps">USMA</span>).</strong></p> <p>La tension atteint des pics, à l’approche de la date de la rencontre.</p> <p>Messaoud Turki, dirigeant du Mouloudia : “le Mouloudia c’est le doyen des clubs algériens. C’est le Mouloudia qui a aidé l’USMA à sa création, concernant les statuts par exemple. C’est le Mouloudia qui a aussi fourni les équipements au club <span class="caps">JSK</span> pour qu’ils démarrent au début.”</p> <p>L’opposition est si ancienne et si profonde entre les deux équipes qu’elle s’est même invitée dans les familles, comme le témoigne Amir Meddour, supporter de l’<span class="caps">USMA</span>.</p> <h3>Division jusqu’au sein des familles</h3> <p>“Il (mon fils) a tellement pris l’habitude d’être chez mes beaux-parents quand il était jeune et comme il sont tous supporters du Mouloudia, il l’est devenu à son tour. Il a fallu que je lui interdise d’aller chez mes beaux-parents et que je l’emmène à plusieurs reprises au stade avec moi, il était presque devenu un supporter du Mouloudia! “, s’insurge-t-il.</p> <p>Dans les années 1970, les frères Tahir Hassan (attaquant au <span class="caps">MCA</span>) et Kamel (gardien à l’<span class="caps">USMA</span>) <strong>ne pouvaient pas se retrouver dans la même maison</strong>. Cela, en cas de victoire de l’un ou de l’autre.</p> <p>Le match, le 100e qui opposera les deux clubs, se jouera à huis clos, compte tenu des <strong>bagarres souvent enregistrées entre supporters</strong>. Bagarres qui ont souvent nécessité <strong>d’importants déploiements de police</strong> et occasionné de nombreux dégâts.</p> <p>La Ligue nationale algérienne de football a sanctionné le <span class="caps">MCA</span> pour le comportement <strong>déplorable de ses supporters</strong>. Pour le quotidien gouvernemental El Moudjahid, cette sanction “tue” ce derby qui draine des foules. En effet, 60.000 spectateurs se sont rendus au stade du 5-Juillet en 2015.</p> <p>La passion déchaînée entre les deux équipes touche même leurs couleurs. Le <span class="caps">MCA</span> arbore le vert islamique, le blanc et le rouge. Quant à l’<span class="caps">USMA</span>, elle se drape du rouge et du noir. Mohamed Zerkaoui, inconditionnel de l’<span class="caps">USMA</span>, âgé de 60 ans : “au départ, le club portait juste le rouge. Il a ajouté le noir en signe de deuil après la sanglante répression des manifestations de Sétif” le 8 mai 1945, une page sanglante de l’histoire de la colonisation française en Algérie.</p> <p>Des personnalités issues du mouvement nationaliste algérien dirigent chacun des deux clubs. Le <span class="caps">MCA</span> reçoit son soutien financier de <strong>l’influent groupe public des hydrocarbures Sonatrach</strong>. Pour sa part, l’<span class="caps">USMA</span> est financé par le très <strong>riche homme d’affaires Ali Haddad</strong>, qui dirige la plus influente organisation patronale dans le pays.</p> <p>Côté performances, le <span class="caps">MCA</span> compte 36 victoires contre 27 pour l’<span class="caps">USMA</span> et 36 matchs nuls. Au niveau national, chacune des deux rivales a remporté 8 fois, la coupe et 7 fois, le championnat. Un accord non écrit <strong>interdit les transferts de joueurs</strong> d’un club vers l’autre, hormis quelques rares cas.</p> <p>C’est dire si les deux équipes sont diamétralement opposées.</p>
Voir plus