Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Centrafrique : plusieurs tués en pleine journée de deuil national

Centrafrique : plusieurs tués en pleine journée de deuil national

République Centrafricaine

De nouveaux assassinats ce samedi en République centrafricaine alors que le pays vit une journée nationale de deuil et de prière après des violences similaires en début de semaine.

La violence se fait persistante en République centrafricaine. Ce samedi, le pays a enregistré de nouvelles attaques meurtrières. Selon un communiqué de la Mission des Nations unies dans le pays (Minusca), “un total de 11 personnes ont été tuées et une dizaine blessées et évacuées à l’hôpital de Bambari (300 km au nord-est de Bangui)” par des tirs dans le camp de déplacés de la localité de Ngakobo.

Pour l’heure, les soldats de la paix de l’Onu ne savent rien de l’identité des auteurs de “ces actes ignobles”. Mais, précise le communiqué, la mission “a immédiatement pris des mesures pour renforcer sa position aux abords du camp de déplacés et intensifier ses patrouilles”.

Ces actes violents interviennent alors que le chef de l‘État Faustin Archange Touadéra a déclaré ce samedi “journée nationale de deuil et de prière” après des violences similaires dans le pays mercredi, à Kaga-Bandoro, une localité située au centre.

Au moins 30 personnes ont trouvé la mort dans ces attaques attribuées aux combattants de l’ex-milice Séléka. Une cinquantaine de personnes ont par ailleurs été blessées selon un bilan de l’Onu. La semaine d’avant, même scénario à Bangui où 11 personnes ont également été tuées.

Dans son adresse à la nation vendredi, le président centrafricain a vivement condamné ces attaques, affirmant que la solution pour y mettre un terme était “le DDRR [désarmement, démobilisation, réinsertion et Rapatriement des ex-combattants, NDLR] pour retirer les armes qui ne cessent de semer la désolation dans les foyers”.

Les violences dans ce pays d’Afrique centrale ont ressurgi ces derniers mois après quelques mois d’accalmie. Depuis 2013, la Centrafrique est minée par un conflit intercommunautaire qui a décimé des centaines de populations civiles et déplacé des milliers d’autres.

Voir plus