Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo : 10e anniversaire du mémorial Pierre Savorgnan de Brazza

Congo : 10e anniversaire du mémorial Pierre Savorgnan de Brazza

Congo

Depuis dix ans se dresse dans le centre-ville de la capitale congolaise, le Mémorial de Pierre Savorgnan de Brazza, cet explorateur français d’origine italienne, qui a fondé Brazzaville en octobre 1880.

Cet édifice construit en verres et en marbre par l’architecte congolais Eugène Emmanuel Okoko, est un lieu de culture, retraçant la vie et le parcours de cet illustre explorateur.

« Je pense qu’on peut dire dix ans d’aventure ; une aventure extraordinaire et passionnante qui a été émaillée de difficultés. Comme toutes les aventures, il y a eu de bons moments, il ya eu de mauvais moments. C’est tout ça qui fait l’aventure qui nous a permis aujourd’hui d’atteindre nos dix ans. Et nous en sommes heureux, » a déclaré Bélinda Ayessa, directrice générale du Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza.

Le Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza est avant tout un site touristique qui retrace l’histoire du Congo. En 10 ans, près de 7 millions de personnes l’ont visité.

« Je suis venu en visite d’abord parce que c’est un cadre touristique très très bien. J’ai emmené ma fille qui vient de Ouesso (une ville du nord-Congo, ndlr) pour qu’elle découvre ce qu’elle étudiera à l’école en histoire. Nous-mêmes l’avons également découvert à l’école primaire en histoire, » a expliqué Michel Bahou, un visiteur rencontré au Mémorial.

«  J’aimerais me souvenir de tous ceux qui sont morts avant moi et qui ont vécu avant moi. Je veux par là parler du Roi Makoko et du traité d’amitié. Bien qu’on en parle souvent à l’école, mais j’aimerais voir et me cultiver moi-même, » a ajouté Dieuveil Welcome Ndolo, un autre visiteur rencontré au Mémorial.

Pierre Savorgnan de Brazza a pris possession des terres de Ncouna, devenues plus tard Brazzaville, après avoir signé le 10 septembre 1880 un traité avec le roi Ilo 1er, connu sous le nom de Makoko. Aujourd’hui, certains congolais souhaitent voir ses restes reposer près de ceux de l’explorateur.

« Il y a un peu de déception de notre part parce que Mbé (où fût signé le traité de Brazza-Makoko en 1880, ndlr) est toujours enclavé, tout comme le district de Ngabé (qui abrite Mbé) perdu dans la brousse. En ce qui concerne le Roi Ilo 1er ; lui qui a signé avec de Brazza, il doit sûrement se retourner dans sa tombe pour dire finalement, je reste un pestiféré : de Brazza que j’ai reçu est bien logé et moi, je suis perdu dans la forêt profonde, » a indiqué le Prince Nsalou, porte-parole de la Cour royale Téké.

Depuis peu, le Congo a lancé des travaux d’agrandissement du mémorial de Savorgnan de Brazza. L’objectif est de transformer ce site en véritable complexe culturel, doté entre autres d’un amphithéâtre de près de 800 places, d’une salle de spectacle, d’un musée, d’une bibliothèque, d’une galerie d’art et de restaurants.

Voir plus