Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le projet de la nouvelle Constitution en Côte d'Ivoire divise l'opinion publique

Le projet de la nouvelle Constitution en Côte d'Ivoire divise l'opinion publique

Côte d'Ivoire

Les Ivoiriens sont divisés à propos du projet de la nouvelle Constitution qui devrait instaurer une troisième République dans le pays.

Ce nouveau texte a été défendu devant les députés ce mercredi par le président Alassane Ouattara.

Le défi est de taille car certains Ivoiriens adhèrent à cette idée mais d’autres sont plutôt réservés.

L’opposition a toujours refusé ce nouveau changement et dans l’opinion publique les avis sont tout aussi mitigés : « Pour moi, la Constitution étant la loi suprême, si à un moment donné dans la vie des hommes on estime que cette Constitution doit être révisée, bon moi je n’ai aucun souci avec ça. »

« A l’heure où je vous parle il y a encore des compatriotes ivoiriens qui sont à l’étranger et moi personnellement j’aurais aimé que tout le monde soit là pour la réconciliation, que la réconciliation soit vraiment totale avant qu’on ne pense à une nouvelle Constitution. »

Parmi les changements majeurs : il y aurait la création d’un poste de vice-président et un sénat comme aux États-Unis.

Les experts se félicitent de ce changement. Selon eux, le poste de vice-président pourrait éviter une crise institutionnelle.

« Quand vous prenez le cas de la Côte d’Ivoire ou après la mort du président Houphouët Boigny le pouvoir devrait donc tomber entre les mains du président de l’Assemblée nationale alors qu’il y avait un Premier ministre, on a vu qu’il y a eu un flottement, une crise institutionnelle qui a peut-être motivé les crises qui ont suivi », commente l’expert politique.

Notre correspondant en Côte d’Ivoire a précisé que ce projet de Constitution avait été adopté le 28 septembre dernier en conseil des ministres. Le peuple ivoirien devra se prononcer au cours du référendum prévu à la fin de ce mois d’octobre.

Voir plus