Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo : la crise du Pool au cœur d'une réunion interministérielle d'évaluation humanitaire

Congo : la crise du Pool au cœur d'une réunion interministérielle d'évaluation humanitaire

Congo

Le regain de tension dans le département du Pool dans le sud du Congo au cœur d’une réunion interministérielle d‘évaluation humanitaire présidée mardi, à Brazzaville par le Premier ministre congolais Clément Mouamba.

Au cours de cette rencontre, il a été estimé qu’au moins 4.000 personnes se sont déplacées à l’intérieur du Pool et dans le département voisin de la Bouenza du fait des violences que le gouvernement impute aux ex-combattants ninjas fidèles au pasteur Ntumi.

« Le Département du Pool connaît une situation humanitaire assez délicate notamment du fait des troubles qui ont été générés par les actions terroristes qui sont menées par quelques ex-combattants en totale déshérance », a déclaré Thierry Lézin Moungalla, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement.

Le Département du Pool connaît une situation humanitaire notamment assez délicate

Reçus chez des parents ou vivant dans des lieux publics, ces milliers de déplacés sont dans le besoin urgent d’une aide humanitaire.

« Il s’agissait de faire le point de l’action humanitaire ; des mesures qui devront être prises par rapport à cette action humanitaire à mener, et plus globalement de rassurer l’opinion publique nationale et d’édifier l’opinion internationale sur le fait qu’il s’agit là manifestement d’abord d’actes terroristes volontaires et non pas des combats à caractère militaire », a ajouté le porte-parole du gouvernement.

Débutées il y a environ deux semaines, ces nouvelles tensions dans le département du Pool ont déjà fait entre une quinzaine et une vingtaine de tués, selon le porte-parole du gouvernement.

Les forces de sécurité ont été renforcées dans le département. Pour le gouvernement elles ne sont pas sur le pied de guerre, mais plutôt à la traque du Pasteur Ntumi qui est sous le coup d’un mandat d’arrêt avec deux de ses lieutenants.

Voir plus