Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Gabon : le gouvernement de ''large ouverture'' n'est pas une réalité, selon l'opposition

Gabon : le gouvernement de ''large ouverture'' n'est pas une réalité, selon l'opposition

Gabon

Dimanche, le tout nouveau Premier ministre gabonais (Emmanuel Issoze) a lévé le couvert sur l‘équipe (40 membres) gouvernementale qui va l’accompagner dans sa tâche. Mais, la ‘‘large ouverture’‘ annoncée en grande pompe par Ali Bongo semble avoir été jétée aux oubliettes, affirme l’opposition.

Les postes stratégiques démeurent sous contrôle des proches du président élu. Cependant, Emmanuel Issoze soutient que l‘équipe composée de 40 membres se voulait ‘‘largement ouverte aux forces vives de la nation’‘. Elle compte 30% de femmes, a-t-il précisé.

La principale figure de l’opposition qui a intégré le gouvernement est Bruno Ben Moubamba qui a obtenu 05,59% lors de l‘élection présidentielle. Il est désormais vice-Premier ministre, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement.

Estelle Ondo, vice-présidente d’un des partis d’opposition, l’Union nationale, devient quant à elle ministre de l’Economie forestière, de la pêche et de l’Environnement.

Etienne Massard Kabinda Makaga, proche d’Ali Bongo, conserve son poste de secrétaire général de la présidence tout en récupérant le portefeuille de la Défense nationale.

Alain-Claude Bilie-By-Nze, ministre de la Communication a été reconduit à son poste. Alors que l’ancien ministre de l’Intérieur Pacôme Moubelet Boubeya a été nommé aux Affaire étrangères.

Du côte de l’oppossition, la réaction n’a pas tardé. « C’est donc cela l’ouverture ? La montage a visiblement accouché d’une souris (…) Ils ont juste récupéré les crève-la-faim », a ironisé le directeur de communication de Jean Ping, Jean Gaspard Ntoutoune Emane.

Les violences postélectorales au Gabon ont fait trois morts selon le gouvernement, et plusieurs dizaines d’après l’opposition.

Voir plus