Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo : face à face entre l'armée et les ex-Ninja dans le Pool

Congo : face à face entre l'armée et les ex-Ninja dans le Pool

République démocratique du Congo

Les autorités rejettent l’idée d’un retour de la rébellion dans la région, et parlent davantage de repris de justice.

Situation sécuritaire tendue dans le Pool, un département situé au Sud de Brazzaville, la capitale de la République du Congo. Au moins quatre soldats y ont été tués dans une attaque attribuée à des combattants Ninja affiliés à Frédéric Bitsamou plus connu sous le pseudonyme de Pasteur Ntumi.

Deux premiers militaires ont été tués après l’attaque d’une base à Kimbedi. Les deux autres étaient à bord d’une ambulance qui a été attaquée alors qu’elle transportait des blessés vers Brazzaville.

Il y a eu aussi une femme qui a été emportée par les bandits armés.

L’armée, déployée sur place, dit faire face au harcèlement des Ninjas.

« Ils (les assaillants ayant attaqué l’ambulance) ont pris les hauts, indique le capitaine Patrique Okomo en poste sur place. Or, vous savez celui qui tient le haut tient aussi le bas. Nous avons essayé de réagir sitôt. L’élément de la police est arrivé avec un engin pour essayer de disperser. Effectivement, il y a eu des morts. Mais, il y a eu aussi une femme qui a été emportée par les bandits armés. Ce matin, dans le véhicule qui est venu pour secourir nous avons encore retrouvé un mort »

Le département du Pool connaît un climat d’insécurité latent qui se poursuit 19 ans après la fin de la guerre civile au Congo. Des groupes armés hostiles au gouvernement continuent à s’y réfugier.

« Nous avons un problème que tout le monde connaît, a expliqué Jean-Michel Sangha, le préfet du département. En réalité, le Pool n’a pas un problème. Le Pool a un problème tout simplement parce que nous hébergeons les gens qui sont recherchés par la justice. Ces gens, vous les connaissez très bien et je n’ai pas besoin de reprendre leurs noms. Comme ils ont trouvé refuge dans le Département du Pool, la justice les cherche ».

Les récents événements qui se sont déroulés dans la région ont poussé des dizaines d’habitants à quitter leurs villages de peur d‘être pris entre deux feux.

Voir plus