Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Le Nigeria attaque en justice plusieurs compagnies pétrolières

Le Nigeria attaque en justice plusieurs compagnies pétrolières

La Haute Cour du Nigeria a entendu vendredi le gouvernement nigérian qui attaque les compagnies pétrolières pour n’avoir pas déclaré avec exactitude les quantités de brut du pétrole exportées sur le marché américain.

D’après l‘État nigérian, ces compagnies pétrolières ont exporté illégalement du pétrole brut entre 2011 et 2014 jusqu‘à la chute du prix du baril (plus de 12 milliards de dollars de pétrole).

Des multinationales comme Total, Agip, Chevron, Shell, Petrobas, Eni et Exxon qui opèrent dans le pays auraient déclaré avoir exporté 57 millions de barils de pétrole brut sur le marché américain.

Des informations contredites par un audit indépendant qui a révélé d‘énormes différences avec les déclarations. Ce qui met en cause à nouveau la NNPC, compagnie nationale chargée de réguler la production pétrolière au Nigeria. Elle est sous le coup de plusieurs accusations de corruption, après avoir omis cette année de remettre 16 milliards de dollars au gouvernement.

Des spécialistes du secteur évoquent même des transactions effectuées entre la NNPC et ces multinationales ; pour eux, des milliards de dollars de pétrole ont été exportés clandestinement.

Le Nigeria dispose d’environ 300 puits de pétrole destinés à l’exportation. Mais la NNPC n’a pas la capacité de surveiller de manière efficace le mouvement du pétrole.

L’affaire a été portée devant la Haute Cour fédérale du Nigeria.