Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Projet Baby Lab pour réduire la fracture numérique en Côte d'Ivoire

Projet Baby Lab pour réduire la fracture numérique en Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire

C’est à Abobo, commune populaire d’Abidjan, qu’un groupe d’informaticiens ivoiriens a lancé le projet Baby lab, un laboratoire axé sur le numérique.

Le Baby Lab vise à favoriser le partage et la transmission des connaissances dans les zones où l’accès au numérique demeure limité. Depuis son ouverture en 2014, il attire des dizaines de jeunes d’Abobo.

“Depuis 2014 plus de 60 enfants ont été formés aux numérique avec des modules qui aiguisent leur intelligence et leur permettent de créer eux même leur propre interface”, a déclaré Aubin Guiako, co-fondateur et président du Baby Lab

Le projet Kid lab est un projet d’aide, d’initiation au code informatique

Le projet est un “Fab Lab”, contraction de “fabrication laboratory”. En clair, c’est un lieu ouvert au public, où des outils sont mis à sa disposition pour faciliter la mise en œuvre de projets collectifs, axés sur le numérique. Son programme phare s’intitule “Kid Lab”

“Le projet Kid lab est un projet d’aide, d’initiation au code informatique, au bricolage électronique et à la robotique pour les enfants de 8 à 15 ans”, a expliqué Kpagni Gbleucler, moniteur de programmation.

Premier “fab lab “ ivoirien appartenant au réseau de la Fondation Fab du Massachusetts Institute of Technology, le “Baby Lab” promeut la fabrication numérique libre. Des logiciels aux composantes électroniques, on mise sur la gratuité.

Premier “fab lab “ ivoirien appartenant au réseau de la Fondation Fab du Massachusetts Institute of Technology, le “Baby Lab” promeut la fabrication numérique libre. Des logiciels aux composantes électroniques, on mise sur la gratuité.

Le recyclage est l’une des particularités du Baby Lab, ici rien ne se perd tout se transforme.

En dehors des enfants qui viennent s’initier à l’outil informatique, la structure reçoit aussi des étudiants en sciences fondamentales appliquées de l’université d’Abobo-Adjamé qui viennent travailler sur leurs projets numériques.

Voir plus