Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Un gilet pare-balles novateur en Egypte

Un gilet pare-balles novateur en Egypte

Egypte

L’insurrection dans la province du Sinaï au nord de l’Egypte continue de faire rage et les forces de sécurité du pays sont régulièrement attaquées. Mais Remon Achraf, un étudiant en génie chimique, a une mission : assurer leur sécurité. A l’université britannique du Caire, où il est inscrit, le jeune de 22 ans développe un nouveau type de gilet pare-balles qui est à la fois léger et dont la production est relativement abordable.
Selon lui du fait de la nature changeante de la guerre, les forces de sécurité ont besoin de nouveaux types d‘équipements pour se protéger.

« L’idée m’est venue après avoir vu les fréquentes attaques contre les policiers et le personnel de sécurité. Les attaques ne sont plus les mêmes. Ils n’utilisent plus les armes lourdes comme celles que nous voyons dans les zones de guerre où les armées se battent avec des armes lourdes. Un soldat doit porter un gilet pare-balle en acier, titane, céramique et autres matériaux lourds afin de lui fournir suffisamment de sécurité », a expliqué Remon Ashraf.

Dans la composition du gilet de protection balistique traditionnel, l’acier, les plaques céramiques ou métalliques sont utilisées dans les couches pour assurer une protection maximale. Mais en utilisant une combinaison d’additifs et d’adhésifs sur les tissus de polyamides chimiques, Ashraf dit qu’il réduit le poids du gilet traditionnel à moins de la moitié de son poids actuel.
Son nouveau produit peut fournir une protection contre les balles d’un pistolet 9mm.

« Le nouveau projet aura pour but de fournir une protection contre les mitrailleuses automatiques. Ce que je pensais c‘était de créer un matériau composé, nous allons utiliser ce matériel et l’améliorer en utilisant des additifs chimiques qui nous fourniront un gilet pare-balles qui pèse moins, coûte moins cher et est plus fin que les modèles actuels. » a-t-il déclaré.

Remon Ashraf et son équipe espèrent pousser plus loin les recherches sur le produit, de manière à fournir une protection contre les armes automatiques.

« Le but de la prochaine étape c’est de faire en sorte qu’il n’y ait pas de nouveau projet qui aura pour but de fournir une protection contre les mitrailleuses automatiques, en plus de la conception et l’assemblage de l’armure de corps », précise son professeur.

Pour Remon Ashraf, les gilets pare-balles sont créés en utilisant une méthode qui garantit un rendement très élevé, sans utiliser trop de matériaux sinon cela augmente le poids et le coût pour le fabricant ou ceux qui utilisent le gilet.

Voir plus