Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ouganda: prières et prévention pour sécuriser une route mortelle

Ouganda: prières et prévention pour sécuriser une route mortelle

Ouganda

Le Gouvernement s’est lancé dans une vaste campagne de sécurisation routière pour réduire les accidents mortels sur l’axe reliant plusieurs pays de la sous-région. Un axe dangereux qui a à lui seul enregistré plus de deux cent morts depuis le début de cette année.

Limiter les accidents mortels sur cette autoroute de 1 30km qui relie Kampala, la capitale Ougandaise au Rwanda, à la Tanzanie et a la République Démocratique du Congo, est le but que ce sont fixées les autorités ougandaises.

Située dans le district de Mpigi au sud du pays, cette autoroute est considérée comme l’une des plus mortelle de l’Ouganda.

Plus de 200 personnes sont mortes cette année. Le mauvais comportement des conducteurs en serait la principale cause.

‘‘La cause principale des accidents sont les conducteurs imprudents, la conduite dangereuse, Et les personnes qui n’ont aucun sens des responsabilités… Le gouvernement doit mettre en place un système pour éduquer les conducteurs et faire de la prévention”, explique Joseph Kawuma, président de l’association de taxis et de minibus.

Depuis le 1er août, des contrôles sont effectués régulièrement : vérification des permis de conduire, contrôle de vitesse, et surtout une tolérance zéro face à la corruption.

La peur constante de mourir à chaque instant sur cette route a poussé certains à se tourner vers Dieu.

Le Pasteur Medad Birungi est à la tête d’un groupe de chrétiens qui marchent le long de la route pour la bénir. Pour lui les accidents so nt dû à une présence surnaturelle.

‘‘Nous pensons qu’il y a eu beaucoup de sorcellerie et de sacrifices. Une alliance avec les puissances démoniaques a été mise en place, pour que chaque mois des personnes meurent et pour que le sang coule.”

Avec la saison des pluies qui approche, la course contre la montre est lancée par le gouvernement qui veut éviter un nombre record de victimes sur cette route.

Voir plus