Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : Jacob Zuma hué par l'opposition, après avoir remboursé les frais de sa résidence privée

Afrique du Sud : Jacob Zuma hué par l'opposition, après avoir remboursé les frais de sa résidence privée

Afrique du Sud

Le président sud-africain Jacob Zuma continue de faire face à la colère des partis politiques de l’opposition, malgré qu’il a remboursé à l‘État près de 500.000 euros d’argent public dépensés pour des travaux d’aménagement dans sa résidence privée, à l’origine d’une vive controverse dans le pays.

Le président sud-africain s’est plaint des gestes d’abus de la part de l’opposition lors de son allocution au parlement mardi.

Une plainte qui fait suite aux huées des partis politiques de l’opposition, lors du discours prononcé après qu’il a remboursé à l‘État près de 500.000 euros.

“Le président Zuma a versé la somme de 7.814.155 rands (480.000 euros) à la Banque centrale sud-africaine comme l’avait ordonné la Cour constitutionnelle dans l’affaire de sa résidence privée de Nkandla”, a indiqué dans un communiqué, la présidence.

Cette affaire dite de Nkandla est devenue pour l’opposition sud-africaine le symbole de la corruption généralisée qu’elle reproche au président et à son Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir depuis 1994 et la fin officielle du régime de l’apartheid.

“Nous ne pouvons pas autoriser le président à parler en ce lieu. Si vous voulez l’y autoriser, sachez que vous agissez en dehors de la constitution et nous vous forcerons à le faire taire”, s’est exprimé Julius Malema, député de l’opposition ( Combattants pour la liberté économique, EFF).

“Nous allons quitter la salle car nous ne sommes pas prêts à écouter un criminel. Mais nous attendrons à l’extérieur. Quand le criminel aura fini de parler, nous reviendrons nous occuper des affaires parlementaires. Nous allons juste aux toilettes pour éviter ce criminel. Nous reviendrons quand le criminel sera parti. Merci”, a-t-il ajouté.

“Le président n’est pas ici pour être ridiculisé. Il est ici pour répondre aux questions du parlement. Il est tenu devant ce parlement de répondre aux questions”, a défendu Jackson Mthembu, membre de l’ANC.

En mars dernier, la Cour constitutionnelle a ordonné à Jacob Zuma de rembourser un total de 500 000 euros, représentant une partie des frais utilisés pour rénover sa résidence.

Voir plus